De la dureté

Publié le par Shaya

Les gens pensent souvent que je suis une fille gentille et compréhensive.

A tort.

Je peux être gentille et compréhensive, je peux aussi être très très dure.

 

Je suis toujours très dure avec les gens que je juge faible.

Mais traiter quelqu'un de faible, c'est comme traiter quelqu'un de con ... chacun a sa propre définition de ce qu'il met derrière ce terme.

 

Moi j'entends surtout par là les gens qui attendent que les choses leur arrivent toutes cuites dans la bouche sans bouger leur cul.

Je suis toujours prête à encourager une tentative ou à consoler après un échec mais les gens qui attendent près de leur fenetre que quelque chose pour eux, ça non je ne supporte pas.

La peur je comprends, je connais, je l'éprouve comme tout le monde.

Mais je ne passe pas mon temps à regarder la vie des autres en soupirant "pffff tu as une vie trop géniale alors je t'envie, j'aimerais bien avoir la même ....".

 

Les gens passifs ça m'agace et je trouve que c'est faire preuve de faiblesse.

Et je n'ai aucune compassion pour eux.

Dans le meilleur des cas je ferme ma gueule en prenant mes distances pour ne pas avoir à supporter leurs gémissements insupportables.

Sinon j'ouvre ma gueule et je deviens vraiment méchante.

Parce que je n'arrive vraiment pas à m'apitoyer sur les gens qui se plaignent et ne font rien pour que les choses changent dans leur vie.

 

Ainsi ceux qui pleurnichent que leur boulot il est tout nul et qu'ils voudraient en changer mais qui ne font rien pour ça (même pas regarder s'ils pourraient en trouver un autre ailleurs, ou reprendre des études etc...), ceux qui t'envient parce que tu pars en voyage mais iront passer 3 semaines à Dunkerque parce que c'est compliqué de partir à l'étranger ...

Tous ces gens là j'ai juste envie de leur coller des tartes.

 

"Aide-toi le ciel t'aidera" disent les vieux.

Le ciel peut-être pas, sans doute pas même, donc si tu ne te sors pas les doigts du cul les choses ne changeront pas!

 

Je peux comprendre qu'on n'arrive pas, parce que pas le moment, parce que pas le temps, parce que pas l'argent, parce que je ne sais pas quoi, mais au moins essayer.

Parce que si on n'essaye pas c'est sur que ça ne risque pas d'arriver!

Et sinon et ben on ferme sa gueule et on n'arrête de chouiner que les autres ils ont trop de la chance!

Publié dans Me - I and Myself...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Poulpy 27/03/2011 19:30



Oui et bien tu as les idées bien mal tournées pour piocher ce genre d'exemples.


Psychothérapeute sophrologue, la sécu s'en fout, mais la mutuelle doit m'en prendre en charge une partie. Pi même si je dois tout payer de ma poche, du moment que ça m'aide à avancer, c'est une
bonne façon de dépenser mon argent.



Shaya 27/03/2011 19:35



C'est sur :)



Poulpy 27/03/2011 14:05



3 semaines à Dunkerque? Mais quelle idée saugrenue...


Avec ma soeur, on avait prévu d'explorer le Japon en juillet, ça semble un poil compromis, mais quand même pas au point d'aller explorer Dunkerque.Et de toute façon, avec ce que je vais investir
chez la psy, c'est mieux d'économiser un voyage cette année :)



Shaya 27/03/2011 14:48



C'était un exemple à la con pour ne pas mettre le véritable exemple.


Tu vas chez une psychiatre ou une psychologue? Parce que la psychiatre même si elle prend un dépassement te sera en partie remboursée par la sécu.