Pas de sexe pour les handicapés?

Publié le par Shaya

(Ouh le vilain titre polémique)

 

C'est compliqué cette affaire ...

 

C'est compliqué et ca m'interpelle. Ca me rappelle des temps pas forcément très glorieux, des pratiques pas belles d'une autre époque (vraiment?) de stérilisation forcée...

 

C'est une fille dont on se dit que la vie la mise du côté des "pas de bol".

Elle a choppé une maladie toute bébé qui l'a laissé hémiplégique et handicapée mentale. Légèrement pour le handicap mental et un gros travail de rééducation sur l'hémiplégie font qu'elle est autonome. Mais quand meme.

Et puis à 30 ans à peine, bam cancer du sein. Opération, chimiothérapie, radiothérapie. La totale. Et tous les effets négatifs possibles et inimaginables de ces différents traitements aussi.

 

Mais elle est heureuse. Elle est amoureuse.

5 ans qu'elle vit avec un homme, légèrement handicapé mental lui aussi. Il travaille, il est gentil, il s'occupe bien d'elle. Elle l'a connu juste avant son cancer, il est resté malgré les traitements, les effets secondaires, le corps qui change. Toutes les femmes ne peuvent pas en dire autant.

Ils galèrent un peu des fois pour gérer leur argent, mais ils sont indépendants financièrement et ils se débrouillent. Lui n'a plus de famille, elle si, une grande qui habitent dans l'agglo et qui s'occupe pas mal d'elle il faut bien le dire. L'emmener à ses rdv, l'emmener faire ses courses etc pendant que lui travaille.

 

Ils veulent se marier. Et là ça coince.

En fait depuis qu'ils sont en couple, ça coince ... avec sa famille à elle.

Ils y sont farouchement opposés.

 

Avant lui, elle a été en couple avec d'autres hommes.

De ces hommes qu'on ne souhaite à aucune femme. Violents, profiteurs, voleurs, alcooliques ...

 

Alors oui au début je me suis dit que je comprenais les réticences de la famille.

Quand bien même l'enfer est pavé de bonnes intentions et qu'on empêche souvent les autres de vivre en voulant trop les protéger.

Même si celui-là semble être d'un autre acabit que les précédents, je me méfie toujours de ce que je crois et de ce que je pense.

Peut-etre que la famille avait d'autres informations, vu d'autres choses sur cet homme.

 

Et puis au fil du temps c'est autre chose que j'ai vu se dessiner sous mes yeux.

Quelque chose qui me dérange beaucoup plus. Quelque chose de beaucoup plus moche.

 

Si la volonté de la mettre sous curatelle n'était pas tant une volonté de la protéger de toute dépense inconsidérée que de l'empêcher de se marier?

Et de faire ça non pas pour la protéger de l'homme qui partage sa vie que parce que la famille ne supporte pas que cette femme ait une vie sentimentale et sexuelle ... parce qu'elle est handicapée?

Oui parce que sa famille ça la choque manifestement l'idée qu'elle ait des rapports sexuels. Comme si le fait d'être hémiplégique et légèrement handicapée mentale devait la priver de ça, qu'elle n'en était pas capable (au niveau intellectuel), qu'elle n'y avait pas le droit.

Elle arriverait à faire ses courses mais pas à comprendre ce qu'implique un rapport sexuel? Pas à pouvoir prendre du plaisir? Pas à avoir une sexualité épanouie? Faut arrêter.

De quel droit on s'en mêle? De quel droit sa famille s'en mêle sous prétexte qu'ils l'accompagnent à ses rdv?

 

Je crois que c'est assez révélateur de nos rapports à la sexualité des personnes dites handicapées.

Ca nous gêne aux entournures et c'est toujours un sujet ... tabou. Comme si c'était mieux de passer ça sous silence et d'empêcher au maximum que ça arrive.

Sans même aller jusqu'à parler des assistants sexuels hein! Juste l'idée que des personnes handicapées (encore plus quand il s'agit de handicap mental je crois) aient une sexualité et s'éclatent au pieu.

Souvent l'argument du "on les force" sort vite. Et là je me dis que vaut mieux les éduquer - et y réfléchir - pour que personne ne puisse les forcer que de vouloir leur interdire.

 

Le pire c'est que je me suis demandée si sa famille n'avait pas été réjouie par les traitements de son cancer. Parce qu'aujourd'hui ... elle est stérile.

Et rien que parce que je me pose sérieusement la question ... c'est horrible.

Publié dans Monde de merde

Commenter cet article

nardeau 15/02/2012 14:54


oui c'est vrai, c'est un peu hors sujet mais c'est aussi une problématique bien réelle

Shaya 15/02/2012 18:09



Oui c'est une problématique bien réelle ... mais pas celle que j'abordais ici :)



Mauvais Père 15/02/2012 14:10


Sauf que là, on parle d'amour (à priori) pas d'une relation marchande (et y a pas de jugement de valeur).


Pas simple cette histoire

Shaya 15/02/2012 18:08



Oui effectivement là c'est une histoire de sentiments, de projet de vie à deux, de décisions concernant sa propre vie.


Pas simple non mais j'avais prévenu ;-)



nardeau 15/02/2012 07:41


le sujet de la sexualité des handicapés, en France, est toujours recouvert d'un voile, que dire, d'une bâche qui vise à esquiver et occulter tout débat. Dans le même temps, Belgique, Hollande,
Luxembourg discutent du statut ou de l'amélioration du statut des assistants sexuels

Shaya 15/02/2012 18:07



Je n'ai pas abordé le sujet du statut des assistants sexuels qui est vraiment quelque chose de complexe à mon sens, mais je suis d'accord avec toi que le sujet de la sexualité des handicapés,
rien que l'idée en fait, on préfère l'ignorer.