Traces

Publié le par Shaya

Dans les trucs très cons que j'ai pu sortir un jour , il y a celui ci qui m'a marquée et que j'avais sorti un jour à l'Ardéchois : "les photos ça ne sert à rien, les souvenirs c'est dans la tête et ça suffit bien."

 

(Accessoirement c'est la seule fois où il est resté comme 2 ronds de flan à ne pas savoir quoi me répondre)

 

C'était très con et surtout en totale contradiction avec ma façon d'etre.

J'aime garder des traces. Des choses dites, vues et entendues.

J'aime que Gmail me permette de garder tous mes mails, de les organiser en conversation pour que ça soit simple à suivre dans l'enchainement. Pouvoir les archiver, les classer, mais surtout n'en effacer aucun par obligation parce que pas de place. Ceux que j'efface sont ceux que je juge sans importance.

J'aime que Gtalk enregistre mes conversations et les classent. Pouvoir par une simple recherche retrouver une information, un moment de l'échange.

 

(Attention je ne suis pas naïve, j'ai conscience du côté dangereux de la chose. A savoir que si moi j'y ai accès, d'autres aussi pourraient y avoir accès et pas avec les meilleurs intentions du monde)

 

Je me souviens de mon 1er portable. On ne pouvait garder en mémoire que 20 ou 30 sms. C'était toujours une torture pour savoir lequel effacer pour faire de la place. J'en écrivais meme certains sur un cahier pour les garder.

Depuis les capacités de stockage ont augmenté petit à petit, 200 c'était le bonheur, jusqu'à Boulet 1er qui m'a enfin permis de pouvoir les garder TOUS et ça ... c'est vraiment le paradis!!!

 

De la même façon j'ai plein de favoris Twitter, qui sont en général des messages hyper personnels parce que Twitter a une mémoire limitée et que moi j'aime garder certains de ces messages glissés.

 

Pourquoi?

J'ai plein de raisons à ça ...

 

J'ai conscience que les choses ne sont pas figées, elles ne le sont jamais, et que quelque chose dit et pensé il y a un an n'est plus valable aujourd'hui. Mais justement en fait. Parce que les choses sont éphémères, j'aime retrouver ces parfums de temps anciens et parfois perdus. Peut-être pour mieux éviter de refaire les mêmes erreurs. Peut-être pour essayer de renouer les fils.

Savoir si ça me manque, pourquoi ça me manque, si j'ai envie d'essayer d'y changer quelque chose.

 

J'aime pouvoir relire au calme certains échanges pour pouvoir mieux analyser ce qui a été dit. Comprendre avec retard ces choses ratées sur le moment. Parfois retourner chercher un élément pour le relier à autre chose et dessiner un schéma général. Parfois juste avoir la confirmation d'un truc que mon cerveau a mouliné tout seul.

 

J'aime relire certaines phrases, certains échanges, parce que parfois je doute. Et dans ces moments là mon cerveau a tendance a réécrire l'histoire. Il déconne. Je déconne.

Relire les mots exactes me permet de me mettre des claques mentales et d'arrêter d'être conne. Arrêter de regarder les choses de travers sans avoir à solliciter les gens pour qu'ils me redisent les mêmes choses alors qu'ils l'ont déjà fait.

 

Et puis des fois j'aime bien ces traces pour des raisons plus prosaïques. Retrouver ce lien, cette information, ce titre de chanson, ce lieu de rdv, ce poids de riz à glisser dans ma valise, pas noté sur le moment et oublié.

 

Je n'aime pas me passer de ces traces. De ces fils qui me guident vers un passé plus ou moins proche, plus ou moins décisif mais toujours important.

 

Mais heureusement, je ne suis pas passéiste!

Publié dans Me - I and Myself...

Commenter cet article

nardeau 31/01/2012 13:12


oui bien sûr  

Shaya 31/01/2012 13:18



J'aime beaucoup



nardeau 31/01/2012 07:32


oui, il y a ce côté rassurant de stocker, conserver, archiver, ... quoique, objectivement l'utilité de la démarche est rarement à la hauteur des vrais besoins. Mais savoir que si on ne l'a plus
dans la tête on peut le retrouver sur une mémoire auxilliaire, ... mon disque dur s'appelle Aloïs 

Shaya 31/01/2012 13:08



En hommage à Alois Alzheimer?