Grand écart et frustration

Publié le par Shaya

Je suis redescendue du haut de la montagne pour le bas de la montagne.

Plus tôt que prévu.

Pour mieux passer de la montagne ... à la mer.

(Et de -9° à 11°)

Paye ton grand écart.

(Et puis franchement la Normandie au mois de janvier c'est naze)

 

Accessoirement j'ai calculé que la semaine prochaine j'allais me taper en 8j quelque chose comme 24h de train. Heureusement que j'ai fait une descente avant de partir en vacs à ma librairie chérie. J'ai de quoi m'occuper.

Ca compensera les non-heures de lecture actuelle car dire que j'ai plein de choses à faire actuellement est un doux euphémisme.

Néanmoins je constate comme je suis toujours organisée et efficace... Du genre je me lève hier matin à 8h30, je range l'appart, charge la voiture, rentre chez moi dans le blizzard (vent + neige), je lance une machine, je cours à la Poste me faire envoyer chier parce que leur SI est en rade depuis le matin et que donc ils ne distribuent aucun colis (comme si c'était de ma faute), je prends le linge lavé, le jette dans le sèche-linge de la laverie, cours à la gare pour mes billets, récupère le linge sec, lance une 2e machine (parce que j'ai un lave-linge rapide mais rebelle, genre il refuse de faire 2 lessives d'affilée sans un petit temps de repos), vais faire quelques courses et ... oh il est 18h et je n'en peux plus!

Il me reste encore une valise à faire et je pense que je vais bientot faire une valisite aigue (allergie aux valises) mais ça c'est une autre histoire.

 

J'ai oublié de préciser que j'ai trouvé le temps d'ouvrir mon courrier.

Au milieu des colis et des cartes de bon anniversaire ... le faire-part de décès de mon grand-père avec dessus ma date d'anniversaire.

C'est charmant vous n'imaginez pas. Ca vous saute à la figure aussi.

J'ai réussi à tenir tout ça à distance le jour même - quand bien même on me le reproche - mais depuis jeudi j'en paye le contrecoup. Cet espèce d'attente et d'anticipation me met les nerfs à vif et je ne supporte rien, passant mon temps à m'énerver sans raison donnant à mon entourage l'envie de m'étrangler.

 

Néanmoins la réception du faire-part aura au moins eu le mérite de m'apprendre qu'à priori il n'y aurait pas de service religieux...

Peut-être sagit-il d'une volonté de mon grand père, je l'espère en tout cas. Mais ça me fait bizarre quand même.

La surprise du début a rapidement laissé place à un mélange de frustration, de déception et d'énervement.

 

Je déteste les trucs religieux, et en dehors d'un mariage, d'un enterrement (ou éventuellement d'un baptême mais je n'ai pas eu droit à ça encore), hors de questions de me trainer à la messe. Et même dans ces circonstances là, si je fais l'effort de me lever et de m'asseoir quand on me le demande, on ne me verra pas desserrer les dents pour prononcer la moindre prière.

Mais si je trouve les machins religieux inutiles en général, je reconnais que les messes funéraires se placent à part.

Non pas que j'en raffole, j'ai ma dose mais je sais d'expérience qu'elles sont utiles.

D'expérience mais on l'apprend même pendant les études : les vivants ont besoin d'un temps codifié où ils sont entourés et peuvent pleurer librement leur mort.

Et ce temps on ne l'aura pas.

Même pas un truc oecuménique à défaut d'une cérémonie religieuse.

Non on va juste procéder à l'inhumation. 10 mn et c'est plié.

Je trouve ça horrible. Pas pour moi, je m'en cogne, mais pour les gens qui aimaient beaucoup mon grand père. C'est comme de nier leur douleur, comme s'il fallait la cacher.

Je suis sortie de la messe pour ma grand mère maternelle tellement ... apaisée.

J'avais pleuré comme une vache (oui les vaches ça pleure!) avec toute la famille et après la cérémonie c'était comme si on avait fait le tour, tout ça était fini. J'avais dit adieu à ma grand mère.

Alors je trouve ça dommage de priver les gens de ça cette fois.

 

Et puis il y a un coté "faut que les gens en aient pour leur argent" (oui c'est horrible dis comme ça mais je suis une fille horrible).

Il y a des gens qui vont venir de loin. Du coup leur servir un truc plié en 10mn-merci-rentrez chez vous (surtout que l'inhumation je trouve que c'est la partie la plus horrible... beuh), bah ... bof.

On va meme pas parler de lui, lui rendre hommage.

(Et les petits vieux ça aime bien sa petite messe mine de rien!)

 

Enfin le bon côté des choses c'est que plutôt que de me peler le cul dans une église glaciale + dans un cimetière, j'aurais droit qu'au cimetière.

Mais quand même. Ca me plait pas.

Publié dans Monde de merde

Commenter cet article

chouyo 21/01/2012 12:07


Mes sincères condoléances.


Le fait de se recueillir en silence apaise, dire un dernier au revoir. Même sans messe.

Shaya 21/01/2012 15:54



Je vais voir ça



nardeau 21/01/2012 11:10


dans le froid, le vent et la pluie ... c'est ballot, pourquoi ils font pas des cimetières couverts et chauffés ? Même les morts y seraient bien mieux ... au moins l'hiver quoi et les remettre
dorer au soleil en été


 

Shaya 21/01/2012 15:53



Ca serait un poil abusé quand même :)