Storm and fire

Publié le par Shaya

Vous ai-je déjà parlé de ma passion pour les orages???
Je ne sais plus à force... c'est ca de s'occuper des vieux, on devient un peu comme eux... alzheimer quoi!!!

Bref j'ai une passion pour les orages!!! J'adore ça, je trouve ça magnifique!!!
J'adore aussi les volcans!!! Mais j'en ai encore jamais vu en vrai, contrairement aux orages!
Après une psychanalyse, d'à peu près... 3s!, je me suis dit que ça avait ptet quelque chose à voir avec mon caractère!

Et là les orages approchent, pour le moment ils sont sur les montagnes mais je ne désespère pas qu'ils descendent sur la plaine et viennent me rendre visite!!! En fait j'attends que ça!!!!!!!!!!!!!!!!!
Svp svp petits n'orages tout mignon, venez voir Shaya!!!

(aparté : vous croyez que je devrais aller consulter? Depuis que je suis rentrée de Crète, j'ai l'impression de vous faire peur!)

La dernière personne à qui j'ai sorti que j'adorais les orages, que c'était vraiment trop génial-top-méga cool, c'était le Cleps...
On était à Bordeaux, sous un enooooooorme orage (les bordelais peuvent confirmer, c'est l'un des orages du mois de juin, la semaine où il y en a eu trois qui ont fait des inondations et c'était celui du samedi! Je peux vous dire que cette semaine-là question orage j'ai été comblée, d'ailleurs je pensais avoir ma dose pour l'été mais visiblement non, j'en veux encore!), il pleuvait à seau, on était en voiture sur la rocade et on voyait pas à 1m... C'était le Cleps qui conduisait et il m'a dit que là tout de suite sur l'instant, il ne partageait pas vraiment ma passion des orages!!!
Pffff quel rabat-joie celui-là!!!

Mais c'est vrai que mon amour des orages me rendrait limite inconsciente des fois...
Genre me balader sous un orage sans craindre d'être électrocutée!!! Enfin je ne suis pas encore totalement tarée... mais je pense qu'il faut que je reste vigilante! Des fois que ça me prenne de danser nue sous un arbre isolé un soir d'orage...

Publié dans Me - I and Myself...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article