Un peu de sérieux dans ce monde de futilité!

Publié le par Shaya

Ca vous dit qu'on parle santé?
En fait même si ca ne vous dit pas on va en causer quand même!
MOUHAHAHAHAHA!

Pourquoi?
Parce que j'ai la prétention de vous croire plus intelligent que la moyenne mais que j'aimerais quand même être sure que vous n'allez pas plonger dans la bêtise actuelle constatée un peu partout...
Et puis que si je ne me sens pas compétente pour parler politique, je me sens beaucoup plus à l'aise en santé!
Et puis parce que ce que je lis/entends m'énerve!
Dois-je répéter que je fais ce que je veux d'abord?

Quite à risquer de me prendre une volée de bois vert...

J'avais envie de revenir sur ce tragique épisode de ce jeune malade mental qui a poignardé un sextagénaire dans le sud de la France!
Au delà de l'aspect évidemment dramatique de la chose, la volonté évidente de chercher des responsables m'énerve!
Je ne connais pas le dossier, ni le jeune qui a décompensé etc... mais je ne suis pas sure que les médias connaissent mieux les choses!

Un auteur il y en a un! Ce jeune!
Qui a déjà commis un acte du même ordre il y a quelques années et qui a été déclaré irresponsable pénalement et qui le sera probablement encore cette fois parce que les actes sont similaires (même si l'issue différente) et que si cette fois ci s'il n'est pas déclaré irresponsable il faudra s'interroger sur le pourquoi qu'il l'a été la fois précédente quand même non?
Un jeune avec un passif oui de maladie mentale, pas de délinquance!
Un jeune soigné et suivi, qui était en appartement médicalisé! Pas laché tout seule dans la nature sans suivi psychiatrique!
Et pourtant il a recommencé!
Et puisque lui ne pourra peut-être pas répondre de son acte, on va aller voir du côté des psychiatres s'il n'y a pas moyen de leur faire porter le chapeau! Leur dire qu'ils auraient du savoir qu'il allait recommencer, leur dire qu'ils auraient du laisser ce jeune enfermé jusqu'à la fin de sa vie, coupé des gens et de la société etc...

D'une part dire ça rétrospectivement c'est super facile ... les psychiatres ne sont pas devins! Pas plus que vous ou moi!
Et des malades mentaux dangereux il y en a peu... on parle de l'arbre qui cache la foret!

Je pense qu'il ne faut pas perdre de vue un élément important mais très très difficile à percevoir car invisible!
Dans maladie mentale il y a "maladie", avant tout le reste en fait il y a maladie!

Je vais faire une analogie pour que vous compreniez bien : imaginez votre père/mère/frère/soeur/femme/meilleur ami, bref quelqu'un, à qui on diagnostique un cancer! Qui dit cancer dit traitement (au choix : chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie, toutes les combinaisons étant possibles) et puis les traitements marchent bien, tant mieux! On fini en toute logique par arrêter les traitements quand on estime que la personne est guérie!
Pourtant combien de récidives de cancer par an? (Beaucoup!)
Est-ce qu'on dit aux oncologues/chirurgiens/radiothérapeuthes qu'ils ont mal travaillé? Est-ce qu'on fait une enquête pour savoir si on a pris la bonne décision en arrêtant les traitements?
Pourtant au final potentiellement il y a quelqu'un qui meurt...
Pourtant les médecins ont décidés qu'il y avait rémission en étant persuadés de la chose!

Alors qu'est-ce qu'on fait? On dit aux gens qui ont un cancer qu'on va leur faire une chimiothérapie toute leur vie?
Au cas où il y aurait récidive! Quand bien même le traitement deviendra pire que le mal!

Dire qu'on ne devrait jamais laisser sortir les malades mentaux des hopitaux psy, qu'on ne devrait jamais essayer de les réinsérer dans la société parce que potentiellement ils peuvent être dangereux, ça ne serait pas comme de dire des patients cancéreux qu'on va les laisser à vie sous chimiothérapie parce que potentiellement leur cancer peut récidiver???
Vous pensez vraiment que les psychiatres laissent sortir des patients (surtout s'ils ont déjà commis des actes dangereux) s'ils ne pensent pas sincèrement qu'ils ne sont pas stabilisés et qu'ils ne recommenceront pas?

Comme je l'ai dit, les psychiatres ne sont pas devins, ils sont humains comme tout le monde!

Et puis la maladie mentale ca recouvre un champ large.. très large!
Est-ce qu'on va enfermer tous les gens dépressifs parce qu'ils risquent de tuer leurs gosses avant de se suicider???
Ce sont des choses qui arrivent oui, mais combien par rapport aux nombres de dépressions traitées?

Je comprends bien que pour les familles des victimes c'est dur à entendre...
De la même façon qu'il est si dur d'accepter l'irresponsabilité de ces gens... je le répète dans maladie mentale il y a maladie...
Personne ne reproche aux personnes cancéreuses de ne pas "maitriser" leur maladie, on ne peut pas reprocher aux malades mentaux de ne pas résister à une "hallucination/pulsion" etc... ils sont ma-la-des!
(Je répète, c'est pour que ça rentre bien!)

Plutot que de décider d'enfermer, pourquoi ne pas encourager encore la recherche pour essayer de trouver des indicateurs permettant de prévenir ces passages à l'acte dramatique de la même façon qu'on sait de plus en plus prédire en cancérologie la résistance du cancer aux traitements, le risque de métastase etc...

Parce qu'il ne faut pas croire, les personnes souffrant de maladie mentale ne décompensent pas comme ça d'un coup sans raison! Ce n'est pas pour rien si ce gars est revenu dans cette immeuble pour attaquer une nouvelle fois!
Pendant mes études, j'ai eu l'occasion de faire un stage en hopital psychiatrique et la première semaine j'ai cru que j'allais faire une crise d'angoisse parce que mes maitres de stage n'arrêtaient pas de me dire "untel il a tué sa mère à coup de hache! Untel il a attaqué son père avec un couteau" etc... etc... (oui j'ai appris beaucoup pendant ce stage, notamment que les soignants en hopital psy étaient souvent aussi barés que les soignés...) et à la fin de la semaine j'étais terrifiée de travailler avec eux!
Jusqu'à ce que j'en parle à mes maitres de stage et qu'ils m'expliquent (attention je simplifie BEAUCOUP) qu'en gros si untel il s'en était pris à sa mère c'était parce qu'il en avait spécifiquement après elle, et qu'il ne ferait plus jamais de mal de sa vie donc je ne craignais rien ...
(Ok c'est pas toujours aussi simple mais en fait dans la majorité des cas ça l'est!)
(Et en fait si j'étais en contact avec eux c'est aussi que les psychiatres le jugeaient possible...)
Il y a toujours un facteur déclencheur, le tout étant de l'identifier!

Mais comme le reste du système de soin français, la psychiatrie manque de moyens pour soigner et pour chercher!

Bref l'enfermement a été pratiqué en France jusqu'au 18e siècle en psychiatrie et si on en est revenu ce n'est pas pour rien!
Et je tenais surtout à ce que vous ne tombiez pas dans la facilité de croire qu'il y a forcément eu une erreur de faite quelque part! Peut-etre que c'est le cas... et peut-etre que non!
Les choses ne sont jamais simple!

Publié dans N'info ou nain faux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ginie et son paillasson 05/01/2010 22:57


Ho merde les commentaires sont aussi longs que le texte. Je veux pas louper Super Nanny.

Hein que tu l'aimes mon premier commentaire ?
(pourtant le sujet me parle mais j'ai pour principe de ne pas parler de choses sérieuses sur le net)
(je réserve ça à mes beaux-parents)


Shaya 05/01/2010 23:07


Ecoute j'ai des amitiés bloguesques qui ont commencé avec pas plus que ça!
(Coucou la moufette et son vernis!)

Je te rassure je parle rarement de choses sérieuses ici! (Tant mieux je m'engueule avec mes lecteurs sinon!)

Mais à part ça quand Super Nanny (et le truc sur les huissiers et le truc sur le point G) sera fini à la tv, les commentaires seront toujours là! ^^


Daydreamer 05/01/2010 22:37


ne pas perdre sa capacité à se révolter, je trouve que c'est excellent!

garde ton caractère de merde ou je te renie!


Shaya 05/01/2010 22:43


De toute façon pour le caractère de merde ça me parait vraiment irréversible!
Donc tu ne me renieras pas et tu m'aimeras toujouuuuurs!

Et il faudra continuer à me supporter et à m'aimer comme je suis!!!


hubert 05/01/2010 22:29


et pourtant, nous ne sommes plus des chasseurs/cueilleurs, non ?
Ah oui, parce que les cadavres, c'était les sédentaires qui ont pris la raclée.
Ou la "conquête de l'ouest américain"... je mets des guillemets, parce que l'ouest américain n'avait pas besoin d'être conquis par l'homme puisqu'il était déjà occupé par l'homme ! Et le même en
plus.
Oui, parce que nous sommes tous sur la planète de la même lignée, parce qu'on a "zigouyé" les autres !
Pas assimilé.


Shaya 05/01/2010 22:39


Comment en sommes nous venus à parler de ça... ?

(Je dois néanmoins vous reconnaitre ce mérite : ca m'a calmée...)


Daydreamer 05/01/2010 22:27


tu sais où bossait mon père? en HP... et en HP, il y avait le pavillon réservé aux "dangereux" (celui de mon père) et, entre autres, celui des "vieux" (ma tante bossait là, et mon cousin et moi, on
y a passé un paquet d'heures quand on était petits), du coup, je flippe pas trop et je comprends qu'on les réinsère. En même temps, quand je passe à côté de l'hôpital de jour avec mes chiards et
que les malades externalisés sont là groupiert sur le trottoir en attendant que ça ouvre pour chercher leur dose de médocs journalière, ben, je socialise pas trop, quoi...

vas-y, frappe-moi... ;)



Shaya 05/01/2010 22:30


T'inquiète ton père m'a parlé de son boulot! ;)

Et fais gaffe ce soir me dire de taper c'est dangereux! ;)

J'aurais plus qu'à m'excuser demain pour mon irrascibilité, mon caractère de merde et tout le reste!
Demain...


hubert 05/01/2010 22:20


Les changements dans l'évolution de l'Homme prend un temps qui n'est pas celui du monde numérique... quand vous regarder les reportage sur l'Histoire, quelque soit la période, c'est sûr, on a
l'impression d'une linéarité et rapidité couvrant une génération... tsss, tsss, tsss...

Trouvez-moi un saut d'évolution "rupture" dans l'Histoire sans un massacre en grand, shaya, en Europe comme en Asie, juste par la volonté morale de plusieurs peuples.
Vous pouvez remonter aux rapports cueilleurs/chasseurs de la Préhistoire et premiers sédentaires... il y a 50 cadavres avec quelques pointes de flèches dans les côtes quelque part dans le sud-est
(le temps de retrouver la référence) qui vous l'enseignent. Pourtant, question place, ils se marchaient pas sur les petons à l'époque.


Shaya 05/01/2010 22:36


Donc l'homme ne change que dans la violence et je suis dingue de vouloir espérer le contraire...