Shaya et l'ostéopathe

Publié le par Shaya

(Dans ostéopathe, ya "pathe"... comme psychopathe!)

(Et dans psychopathe ya "psy" ... comme psychanalyste!)

 

J'ai vécu l'autre jour la séance d'ostéopathie la plus étrange que j'ai jamais vécu (je ne ferme pas la porte aux futures, le pire étant toujours possible...).

 

MON ostéopathe ayant décidé d'aller voir ailleurs si l'herbe était plus verte (ce qui ne saurait être le cas), je me suis résolue à aller voir celui de ma mère "qu'il est trop top génial" et qui joui d'une excellente réputation dans la région.

 

Ok j'avoue, il est vraiment excellent en tripotage physique "là la vertebre elle est bloquée, là machin truc ca va pas" etc...

Le problème c'est quand il ouvre la bouche.

(Non il ne pue pas de la gueule ...)

 

Je sais qu'on ne peut pas séparer le psychique du physique dans l'humain.

J'ai le souvenir de ce stage en psychiatrie et de cette patient arrivée en plein délire dont le corps aurait pu servir de modèle pour l'Exorciste et qui une fois soignée avait retrouvé une apparence physique normale sans déformations ni rien.

 

Mon problème c'est les gens qui veulent tout relier. ABSOLUMENT. Quite à tordre les choses pour les faire rentrer dans leur cadre.

Cet ostéopathe n'est pas le premier (ni sans doute le dernier) que je vois faire. Mais quand ça me concerne, ça me dérange.

 

Déjà le feeling n'est pas passé quand je l'ai vu.

Je ne l'ai pas "senti" comme je dis.

Et je suis bien placée pour savoir que la relation soignan-soigné est essentielle.

Mais bon maintenant que j'y étais, il allait falloir faire avec.

 

Le problème quand tu vas voir quelqu'un qui suit quelqu'un que tu connais (d'autant plus quand c'est quelqu'un de ta famille genre ... ta mère!) c'est qu'il sait des choses que tu ne lui as pas dites.

Et que tu n'avais pas forcément envie de lui dire.

Ou que tu ne voyais pas la necessité de lui dire.

 

J'allais le voir pour des douleurs au dos que j'ai depuis ce coup de poing reçu dans le dos quand j'avais 15 ans, douleurs qui irradient parfois sur le sternum m'empêchant de respirer.

(J'en ai parlé ici, je le sais, mais je ne retrouve plus le billet ...) (comme d'habituuuuuudeuuuuhhh)

Dans l'idée ça me paraissait plutot simple : coup de poing ==> double entorse cervicale (très bien soignée) ==> douleurs persistantes à l'endroit où le coup m'avait été donné.

 

J'ai compris que dans son idée à lui c'était beaucoup plus compliqué quand il m'a sortie "et par rapport à l'annonce du cancer de votre mère c'était quand?"

Ok ... 3 mois après.

"Ah ben voilà! Il ne faut pas chercher! Tous les événements de notre vie sont reliés! Celui là c'était pour compatir au cancer de votre mère! D'ailleurs c'est la 5e vertèbre dorsale qui est touchée et qui a bloqué la 5e côte - vous savez côte ça veut dire à côté - celle qui passe juste au niveau du mamelon! Vous devez avoir mal au mamelon droit non?" il s'est exclamé.

 

J'ai pas mal au mamelon droit putain! (il va bien même...)

J'ai mal au DOS!!! (et plutot du côté gauche ...)

 

Je n'ai pas pu m'empêcher d'exploser de rire quand il m'a expliqué que le cancer de ma mère avait du se déclarer peu de temps après son divorce avec mon père, et que j'ai répondu que non c'était 11 ans après.

 

Mais ça ne l'a pas arrêté ...

Il m'a expliqué que c'était normal, qu'il fallait le temps que le cancer murisse et que 11 ans c'était le délai habituel.

(Bah faudrait savoir ... un coup c'est tout de suite après, un coup c'est 10 ans après ...)

Là je me suis dit qu'il allait falloir que je prenne sur moi pour ne pas le mordre et que ça allait être long ...

 

J'ai eu le droit d'entendre que les femmes qui étaient abandonnées (comme ma divorcée de mère) déclenchaient des cancers du sein, le cancer de la féminité ... et tant pis si c'est ma mère qui a mis mon père dehors.

(Accessoirement il m'affirme que j'aurais FORCEMENT un cancer du sein ... j'adore!)

 

Et que donc ce mec qui m'avait mis un coup de poing dans le dos sans raison (il s'engueulait avec des copines à moi mais pas avec moi) c'était le reflet de mon père qui avait abandonné ma mère... me permettant de compatir avec le cancer de ma mère en ayant moi-même mal...

 

J'ai horreur des discours de ce genre qui essayent de relier entre eux des événements qui n'ont rien à voir.

Ce déterminisme, cette culpabilisation sous jacente ca m'agace prodigieusement concernant n'importe quel sujet mais je trouve ça criminel quand ça touche la santé de personnes déjà fragilisées.

 

"Quand j'avais 5 ans mon père a refusé que je mange des bonbons avant le repas et j'ai fait un caprice c'est pour ça que j'ai un cancer du foie aujourd'hui"

ou

"Oh mon dieu je me suis fendue l'ongle du majeur c'est parce que quand j'avais 3 ans j'ai cassé la coupe de mariage en cristal de mes parents!"

...

Rien à voir mais c'est pas grave si on veut, et ces gens-là veulent vraiment, on peut trouver un raisonnement compliqué pour arriver à mettre les deux choses en relation!

 

C'était d'ailleurs très marrant de voir à quel point il m'a irrité pour la simple et bonne raison qu'à chaque fois qu'il m'effleurait j'avais un mouvement de retrait réflexe, comme quand on se brule.

Et pourtant j'essayais de me contraindre à ne pas le faire mais je n'ai pas réussi.

 

Au final j'ai eu l'impression de vivre une expérience des plus étranges et pas forcément agréable ...

 

Et le prochain qui me sort que le cancer c'est forcément lié à un traumatisme psy je le défonce, compris?

Publié dans Monde de merde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

La Voyelle 21/08/2011 11:49



Ouf, je viens de terminer de lire tout ce que tu as publié pendant que je n'étais pas là, j'ai échappé à un cancer de l'orteil gauche. Au moins.


 



Shaya 21/08/2011 20:06



Ou au moins! ;)