Que les gens ont une haute opinion d'eux-même ...

Publié le par Shaya

Hier, joie et bonheur, je suis allée rendre une visite à l'Urssaf.

C'est à dire que pour la nouvelle année au lieu de m'envoyer leurs voeux, ils m'ont un peu réclamé l'équivalent du PIB du Bhoutan.

Ils sont mignons mais non.

 

Donc j'ai décidé de leur rendre visite.

Après avoir ingurgité un tube d'anxiolytiques.

 

Aller à l'Urssaf c'est comme aller aux Impots : par comparaison, l'Afghanistan a l'air d'une destination de vacances accueillantes.

 

Tu sais que tu vas en chier, que ça va durer longtemps parce qu'il y aura du monde mais personne pour s'en occuper, et  que tu risques de repartir en ayant éventuellement plus mal au cul qu'en arrivant.

Donc tu t'armes pour survivre : un dossier complet pour ne pas avoir à revenir, un livre et boulet l'HTC pour me tenir compagnie, et de la patience en stock en ce qui me concerne.

 

Chance, quand j'arrive, devant moi juste 4 personnes.

Si si chance. Quand je pars ils sont 7 à attendre.

Donc 4 avant moi, deux où ça va super vite, j'y crois, je sens que c'est un jour à battre un record de vitesse administrative.

 

Non en fait ça je l'ai juste rêvé parce que si les deux premiers sont rapidement traités, les deux suivants ... galère ...

Mais bon je m'en fous je suis zen, j'ai le temps.

Surtout si la dame ne me demande pas de lui verser l'équivalent du PIB du Bhoutan en fait ...

 

Mais tout le monde n'est pas comme moi.

Ca doit faire 1/2h que je patiente quand une femme arrivée après moi commence à s'énerver.

Elle se lève, elle marche en tout sens en faisant claquer ses talons histoire de bien stresser tout le monde.

Pourtant ça ne doit faire que 10 minutes qu'elle attend alors bon ça va hein, elle aurait du avaler un tube de calmants elle aussi.

J'en ai la preuve quelques minutes plus tard quand visiblement excédée d'attendre elle se met à hurler sur une des deux filles de l'accueil (qui est entrain de s'occuper de quelqu'un accessoirement) que c'est vraiment n'importe quoi cette organisation et qu'elle voudrait le dire au directeur, qu'on ne lui demande même pas pourquoi elle est là, qu'elle ne va pas perdre son après-midi ici etc... etc... etc...

Et elle est partie.

 

Je déteste les gens qui font ça.

Je ne suis pas la dernière à ouvrir grand ma gueule et à faire retentir les décibels.

Mais rarement dans ces circonstances.

Parce que là j'ai juste trouvé que c'était l'expression d'une absolue crétinerie.

 

A quoi ça sert de gueuler sur la pauvre fille à l'accueil à qui on n'a sans doute pas demandé son avis avant de mettre en place cette organisation?

A rien! Jamais elle n'ira voir le directeur en lui disant "ya une connasse qui a ralé contre l'organisation de l'accueil, faut que vous fassiez quelque chose!".

Et même si elle le faisait, il y a encore moins de probabilité que le directeur réponde "oui oui allez on change tout" ...

 

La seule chose que ça apporte de gueuler comme ça c'est de se défouler.

De transférer son mécontentement sur les épaules de quelqu'un d'autre (qui n'a rien demandé) ...

Su-per!

Les gens sont incapables de supporter la moindre frustration maintenant.

Oui moi aussi, j'aimerais arriver à l'Urssaf, n'avoir personne devant moi, qu'on m'attende, qu'on règle mon problème en 5 mn et que je reparte tranquille.

Mais ça ne se passe pas comme ça.

Et je le sais bien. ON le sait tous bien!

Qu'on est susceptible d'avoir à attendre, que ça va prendre du temps, qu'il faudra prendre son mal en patience et perdre son temps.

En plus j'estime qu'elle n'attendait pas depuis un délai inacceptable au point de faire un scandale pareil ... 1/4h ca va!

 

Néanmoins je trouve cet épisode surtout révélateur de l'opinion que les gens ont d'eux-même.

"Moi moi moi moi moi" (à l'infini)

Ils se sentent tellement important que quand ils arrivent quelque part on devrait leur dérouler le tapis rouge, leur offrir le café avec des petits gateaux, ils devraient passer devant tout le monde et vite qu'on s'occupe d'eux!

Youhouuuu les gens! Faut redescendre sur terre!

Vous êtes tout sauf indispensable tous autant les uns que les autres. Peut-être que ça vous donne l'impression d'exister mais non. Vous ne valez pas mieux que les autres, vous n'êtes pas prioritaire sur les autres!

Vous attendez et vous fermez votre gueule.

 

Quand la grognasse a eu fini sa crise d'hystérie je n'ai pas pu retenir de murmurer un peu charitable "mais quelle conne" auquel ma voisine a répondu par "ah mais non je suis d'accord avec elle, je ferais bien un scandale aussi".

Je me suis tournée vers elle et je lui ai dit "essayez donc pour voir".

Bizarrement elle n'a pas bougé...

 

Ca me donne envie de briser des rotules à coup de pelle à tarte cette attitude !

 

 

(Et sinon l'Urssaf? Ils ont arrêté de me demander l'équivalent du PIB du Bhoutan sans raison. Ca me va bien!)

Publié dans Monde de merde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Emma 30/01/2011 15:30



Entre la haute opinion de soi-même et la diabolisation injustifiée des administrations on en arrive souvent à ce stade là. Le scandale est pour ces personnes la seule manière de croire qu'elles
existent.



Shaya 30/01/2011 16:15



Oui je suis d'accord, c'est la seule manière pour elles de croire qu'elles existent.


Mais qu'est-ce que c'est chiant...



hubert 29/01/2011 14:48



Bon, bon, du moment qu'ils arrivent à s'y retrouver dans leurs dossiers.



Shaya 30/01/2011 11:00



Ils ont intéret!



hubert 28/01/2011 23:54



c'est toujours un statut de rêve, l'AE ?



Shaya 29/01/2011 13:55



Cher Hubert, vous savez l'affection que je vous porte mais si je n'ai pas précisé mon statut vis à vis de l'Urssaf dans le texte c'est peut-etre que je n'avais pas envie de le faire et ce n'est
pas parce que vous êtes au courant que je tiens à ce que vous, vous en parliez.


 


Cela dit oui toujours. Sauf que l'Urssaf vous en attribue un autre par erreur en plus.



La Femme coupée en deux 28/01/2011 11:04



Moi, ce que je ne supporte pas, ce sont les gens qui te disent : oui, mais moi (moi-moi), j'en ai pour cinq minutes.


En général je leur réponds que leurs cinq minutes à eux, ce sont les mêmes que les miennes... :)



Shaya 28/01/2011 13:15



Ah oui c'est vrai c'est chiant le coup des 5 minutes aussi!



Ginie et son paillasson 28/01/2011 02:38



Putain les gens qui font les impatients comme ça et qui s'en prennent à tout le monde, je les enverrais au Bhoutan. Ouais.



Shaya 28/01/2011 13:15



Non le Bhoutan c'est trop bien pour eux.


Nu au pole Nord là je suis d'accord!