Pourquoi?

Publié le par Shaya

Cet article n'est pas celui que j'aurais voulu vous écrire ce soir ... mais je suis une fille lente surtout pour mettre des mots sur quelque chose qui fait mal. Alors ça viendra ... un autre jour.

 


 

Quand j'étais petite, je posais systématiquement cette question le matin à ma mère : "pourquoi?".

Elle aimait bien écouter la radio et j'entendais forcément quelque chose que je ne comprenais pas et sur lequel je l'interrogeais.

Si elle ne savait pas me répondre sur le moment elle cherchait dans la journée (souvent en mettant à contribution ses collègues) pour pouvoir me répondre le soir.

 

Ca a duré longtemps, jusqu'au milieu du collège facilement et puis après j'ai appris à chercher seule les réponses à mes questions.

 

De cette époque je garde cette curiosité intellectuelle irrépressible, ce besoin de comprendre et de trouver des réponses à mes questions.

 

Je pense que "pourquoi?" est le mot que je prononce le plus souvent.

J'imagine que ça peut etre très pénible pour mon entourage, surtout que la réponse à mon premier "pourquoi?" en entraine souvent un deuxième jusqu'à ce que j'atteigne le coeur du problème, le plus petit dénominateur commun, la brique de base.

 

Mais je ne supporte pas de ne pas comprendre.

Même si le sujet ne me sert à rien personnellement ou professionnellement.

 

J'aime apprendre.

J'ai même hésité à m'engager dans un doctorat pour continuer à apprendre.

Ou à faire un autre master.

Et puis finalement non.

 

Envie de m'intéresser à autre chose.

Pendant mes études je me suis fadée une bonne partie des livres d'économie de l'Ardéchois, j'ai relu tous ses mémoires et j'ai appris plein de choses interessantes.

J'ai le souvenir de soirées à discuter avec Choupinet pour qu'il m'explique ses trucs de réseau et d'incompatibilités de programmation.

Et j'ai adoré! J'ai le souvenir d'avoir compris sur le moment (même si j'ai oublié plein de trucs aujourd'hui) et c'était génial.

 

J'espère ne jamais perdre cette envie d'apprendre, cette curiosité pour tout et tout ce qui m'entoure.

 

Surtout dans un domaine qui ne s'apprendra dans aucuns cours ni aucuns livres ... celui des relations humaines.

 

Apprendre des autres.

Apprendre avec les autres.

Faire des efforts pour les autres.

 

Là j'ai l'impression d'être entrain d'apprendre une leçon importante et difficile.

Celle de parler, d'oser parler. Même quand je me trompe et que je me paye un mur.

Et décider de recommencer quand même.

Publié dans Me - I and Myself...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

laurent (des fraises et de la tendresse) 29/09/2010 22:24



Pourquoi "pourquoi pas" ?



Shaya 29/09/2010 22:33



Parce que ;-)



laurent (des fraises et de la tendresse) 29/09/2010 22:09



Pourquoi ?



Shaya 29/09/2010 22:20



Pourquoi pas?



des pas perdus 28/09/2010 07:58



Tu dois connaitre mais au cas où... tu as le site du collège de France avec des
conférences dispo...


 


 



Shaya 28/09/2010 10:12



On m'en avait parlé mais tu fais bien de me le remettre en mémoire.