Pas si anodin que ça ...

Publié le par Shaya

Je n'avais jamais tellement réfléchi aux conséquences que l'ouverture de ce blog avait eu sur ma vie.

Jusqu'à ce week end où ca m'a sauté au visage en quelque sorte.

 

En ce qui me concerne, et en ce qui concerne pas mal de blogueurs je pense, ouvrir ce blog c'est fait ... sur un coup de tête.

Un improbable coup de tête.

 

Le besoin devenu insoutenable d'avoir un espace à moi pour m'exprimer librement.

Le pire c'est sans doute que quand j'ai ouvert ce blog je n'avais aucune volonté d'être lue.

Je voulais juste pouvoir me libérer de toutes ces choses que je ne pouvais pas dire par convention sociale notamment (et parce que je ne suis pas encore assez folle pour hurler toute seule dans ma chambre).

Pour moi c'était juste un jeu, un passe temps comme la lecture (ou de la couture) (non je déconne ... quand on sait mon amour de la couture).

 

Et donc je n'ai jamais imaginé que cette action si simple pourrait avoir des conséquences sur ma vie.

Tant de conséquences sur elle.

 

J'ai la conscience assez aigue que sans ce blog je serais une personne un peu différente aujourd'hui.

Pas sur l'essence même de ce que je suis (je m'énerverais toujours autant par exemple :D ) mais sur plein d'autres petites choses qui finalement sont importantes.

 

Etre blogueuse dans le fond ce n'est pas si anodin que ça.

Dans tes actes de tous les jours autant que dans des actes un peu plus exceptionnels.

 

Tu te retrouves à pousser un "hiiiiiiiiiii" hystérique dans une rue (voire dans un restaurant...) et à prendre des photos étranges pour tout ton entourage mais qui pour toi ont une signification ...

Tu te retrouves à partir en vacances chez une blogueuse que tu commences à bien connaitre ou à envisager de partir au bout du monde rejoindre une autre blogueuse pour visiter le pays où elle vit.

Tu envoies des cartes débiles à des gens, tu prévois des week ends sans pouvoir en parler aux gens autour de toi ni leur expliquer d'où tu connais ceux que tu vas rejoindre.

Tu sais des choses avant tout le monde, tu te préoccupes de choses dont les autres se foutent totalement.

Tu parles à des gens que tu n'aurais jamais rencontré autrement, tu te fais exploser la tête à force de réfléchir à ce qu'ils ont écrit ou dit et tu aimes ça.

 

Un jour aussi tu te rends compte qu'il y a un fossé maintenant entre toi et ton entourage avec qui tu ne partageras jamais "ça" ... qu'ils ne comprendront jamais.

 

Et en réfléchissant tu prends conscience que finalement l'acte d'ouvrir et de tenir un blog ne s'est pas révélé si anodin que ça.

Que ça a pris de la place dans ta vie.

Que tu dois composer maintenant avec ça, sans que ça empiète trop sur le reste.

Que dans le "ça" il y a aussi des gens, que tu ne sais pas trop quoi en faire mais que pour certains tu te demandes bien comment tu faisais avant quand il n'était pas là.

 

Mais sur le moment, jamais je n'avais imaginé tout ça.

Qu'une simple petite inscription aurait de telles conséquences.

Publié dans Simple Life

Commenter cet article

nicocerise 04/03/2011 13:43



Trés bel article dans lequel je me retrouve également.



Shaya 04/03/2011 14:31



Merci merci merci :)



tetue 03/03/2011 22:07



Comme une chambre à soi... Merci pour ce beau billet.



Shaya 04/03/2011 13:42



Je suis contente qu'il ait touché tant de monde :)



Poulpy 28/02/2011 20:42



Et ben tu peux me suivre en suivant le jolipetit lien. Et c'est pas parce que j'ai vu 15 photos de toi et lu 12587 articles sur ton blog que je te connais, je peux donc décemment t'exposer mes
tripes :)



Shaya 28/02/2011 20:46



Hiiiiii mais j'avais pas vu que le petit lien il avait changé! :D


Je crois que tu me connais pas mal mais on va faire comme si que non (oui maicresse, la phrase elle n'est pas trop française!).



Poulpy 28/02/2011 19:24



C'est exactement ça. Sauf que, ayant bêtement laissé mon entourage trouver mon blog, je n'étais plus libre de vider mon sac. Alors j'ai abandonné.


Et je viens d'en ouvrir un autre, sans rien dire à personne, parce que vraiment, là en ce moment, j'ai besoin d'exprimer des trucs (surtout ce qui va mal en fait, mais le reste aussi). Et comme
ça, je ne sortirai mes tripes qu'à de parfaits inconnus. Etrange époque que celle que nous vivons :)



Shaya 28/02/2011 20:40



KEWAAA ????


Et moi ???? :(



Daydreamer 28/02/2011 16:29



huhuhu... (n'oublie pas qu'il y a les enfants, maintenant ;-))) (mais je peux toujours en délocaliser un ou deux chez le grand-père :D)



Shaya 28/02/2011 17:06



Je n'oublie pas tu sais ;-)


Je regardais les périodes de vacs justement (et faudra que tu me donnes les moments où vous vous barrez) :D