On s'attache virtuellement, pour de vrai ... ou pas? [Edit]

Publié le par Shaya

Alors j'avais prévu de te faire un super article mais avant il faut que je te dise que je suis détresse ce soir ...


Journée pas trop trop géniale au départ (encore que le mec de 80 ans qui m'a sorti que j'avais de beaux seins m'a fait beaucoup rire!)


Mais c'est surtout qu'en rentrant, le peintre a annoncé qu'à cause de ce temps de merde, l'enduit n'avait pas séché aussi vite que prévu, du coup il avait pris du retard dans la préparation genre ... BEAUCOUP de retard et il ne finirait que mardi de la semaone prochaine au lieu de vendredi ...


Franchement?


J'ai envie de pleurer!


Je suis ultra fatiguée, je n'ai plus de chambre, je n'ai même plus d'appartement!!!

Je ne peux même pas faire de la bouffe!

Il fait un temps de merde donc je dois rester dans la flotte et le froid avec rien à faire sauf que je ne peux pas rentrer chez moi avant super tard le soir!

Ou alors je suis chez moi et j'ai juste l'espace de mon lit de libre, avec juste des livres sans tv ni internet!

Je ne peux même pas faire de lessive parce que je n'ai pas de place pour la faire sécher!


Et il va finir je vais bosser donc je vais devoir déménager dans l'autre sens et faire le ménage en bossant, et ce week end je ne vais même pas pouvoir dormir parce qu'il va au moins travailler samedi et que de toute façon je serais encore envahie par tout le bordel!!!

Alors ouais je sais ce n'est pas grave, ya des choses plus importantes dans la vie mais là quand j'y pense, j'ai vraiment envie de pleurer ...


Sinon hier soir je m'interrogeais sur mon ambivalence sur un sujet ...


Je t'ai déjà dit que je ne croyais pas à l'affection que les autres me portaient?

Oui je te l'ai déjà dit...

Les choses n'ont pas changé, je ne crois pas qu'on puisse m'aimer, je ne comprends pas pourquoi on le ferait.


Dans la vie "réelle" bien sur ... et encore plus dans ma vie "virtuelle".


Je crois que les gens se méprennent souvent sur ce qu'ils croient ressentir...

Ils disent très vite des trucs comme "je t'adore / je t'aime etc..." genre ils t'apprécient à mort...

Et le lendemain le soufflé est retombé, ils ne t'adorent plus, ils se sont juste emballés et ont dit des mots importants, des mots qui comptent et qui n'étaient pas sincères (même si sur le moment ils le disaient en toute bonne foi)...

Les gens n'analysent plus ce qu'ils ressentent, ils croient aimer quelqu'un et puis en fait non...


Je pense aussi que le net décuple ça ...

Tout le monde aime tout le monde (ou presque), ça se donne des petits surnoms affectueux de partout dans tous les sens ...


Mais en fait est-ce que c'est sincère?

Est-ce que tout ça ce n'est pas juste du faux semblant?!

Des mots lancés en l'air comme ça mais qui ne sont pas réellement ressentis?

Des choses qu'on croit sans conséquences?

Comme un jeu ...

Un semblant d'attention qu'on semble porter à quelqu'un alors qu'en fait on s'en fout complètement!


Je suis (presque) complètement persuadée que s'il m'arrivait quelque chose demain et que Nyna venait écrire un article pour vous l'expliquer et clore ce blog, sur le moment ça vous ferait peut-etre bizarre mais que le lendemain vous auriez repris vos petites vies tranquilles et que votre boulangère qui décèderait ça vous toucherait plus ...

Et que vous passeriez à autre chose si bien que quelques mois plus tard, Shaya ne serait même plus un vague souvenir.


Oui oui je crois vraiment que ça se passerait comme ça!


J'en étais là de ma réflexion et ... j'ai tout foutu en l'air de ma super théorie!


Comment?

En me demandant où je me situais dans tout ça!

(C'est super con quand même d'être celle qui fout en l'air sa propre théorie)


Si je m'en tenais à ma théorie donc, tous mes lecteurs/lectrices avec qui j'ai l'occasion d'échanger en suivi depuis un moment, ces quelques personnes que j'apprécie tellement sur Twitter que je voudrais pouvoir échanger plus souvent avec eux et avec qui j'espère créer un lien durable, tous ces gens auxquels je suis attachée sincèrement même si je le regrette souvent et que je pense que je n'ai pas fini de le regretter...

Bref tous ces gens en fait je n'en aurais rien à foutre et je me mentirais à moi-même (et aussi aux autres) en prétendant le contraire.


Sauf que ... vu que je suis dans ma tête, je suis plutot bien placée pour savoir ce qui s'y passe...

Je ne m'attache pas facilement aux autres mais je m'attache sincèrement je le sais ...

(Même si je suis souvent déçue par les autres...)

Je ne fais pas semblant...


Si j'étais arrogante, je me dirais que je suis la seule, l'exception exceptionnelle et fantastique qui confirmerait la règle et ma belle théorie au lieu de la foutre en l'air.


Faut croire qu'en fait je suis modeste un minimum... parce que je n'ai pas cédé à cette idée.

Il faut que je me fasse à l'idée que si je suis capable d'éprouver un intérêt sincère et de m'attacher ne serait-ce qu'un minimum (voire plus), alors il y en a d'autres qui en sont capables dans l'autre sens.


Crois moi ce n'est pas évident...

Déjà dans ma vie réelle, alors dans ma vie virtuelle... pffffiouuuuu ya du boulot.

 

Instinctivement mon esprit considère qu'on peut disparaitre du paysage numérique sans que les gens le remarquent ou s'en inquiètent...

Que perdu dans la masse de personnes et de données, notre virtualité nous rend irréel et qu'on oublie que derrière l'écran il y a toujours un être humain fait de chair et de sang.

 

J'ai du mal à croire que si demain je disparaissais des écrans, quelqu'un s'en rendrait compte et s'en inquièterait ...

 

[Edit : je pense qu'il y a méprise sur le sens de mon article du jour... je n'ai pas écrit cet article pour m'entendre dire "ooooh mais non Shaya, on t'aimeeeee" parce que ... ce n'est pas que j'en aurais rien à foutre mais si vous avez pigé l'idée en gros je ne vais pas y croire... J'ai juste écrit ça pour expliquer comment je voyais la chose et par rapport aussi à un échange sur Twitter que j'ai oublié de mentionner et qui m'a amené à réfléchir sur ça. Voilà c'est tout, pas la peine de pleurer dans les chaumières, je suis comme ça, point.]

Publié dans Me - I and Myself...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Océane 07/05/2010 12:26



Bon, j'ai pas commenté hier, mais tu sais, car je me suis parfois confié à toi... que je pense un peu pareil, sur ce côté "qu'est-on dans la masse" ? est ce que l'on manque, ou est-ce que les
gens sont dans un attachement sincère....


Maintenant je vis un peu mieux ces questions, mais ce fut difficile. Et puis de toute façon, quand on aime les gens, on ne les perd pas !



Shaya 07/05/2010 15:54



Oui je sais que tu me comprends, peut etre même que tu es celle qui a le plus compris ce texte sans te sentir particulièrement visée. :)


 


Après je pense que ce n'est pas parce qu'on aime une personne qu'on ne la perd pas mais c'est compliqué tout ça... :)



Chouyo 07/05/2010 06:48



Essaie, tu verras bien...



Shaya 07/05/2010 07:28

Je vais avoir du mal vu que le "problème" c'est les autres et de savoir s'ils se sont reellement attachés ... Pas moi.

Olivier 06/05/2010 23:42



Je pense au lac et la clarté du soleil qui vient friser l'eau et je pense à toi, cela me suffit pour être heureux juste pour un instant qui dure tant que je le voudrais .


Bisous Shaya



Shaya 06/05/2010 23:51



Pas beaucoup de clarté sur le lac en ce moment mais il t'a visiblement laissé un sacré souvenir... ;-)


 


Bisous et bonne nuit!



Olivier 06/05/2010 23:34



Non, non surtout pas de soleil ; en photo, la diffusion de la lumière par les nuages donnent une clarté extraordinaire; regardes, observes et tu comprendras;


Le soleil direct ne donne que des ombres tranchées, les APN n'appécient pas vraiment, car ils ne sont pas prévus pour ça.


 


Bisous Shaya


 



Shaya 06/05/2010 23:49



Oui mais là il fait vraiment trop sombre et couvert... aucun rayon de soleil ne filtre!



Olivier 06/05/2010 22:50



Doudette est géniale dans ce qu'elle dit; j'approuve à fond; zut, Shaya je t'aime trop, et voilà que je l'ai dit ... zut , zut et zut, j'aurais mieux fait de fermer ma gueule et de juste penser à
autre chose, par exemple un paysage du lac, tu sais lequel lac, une lumiére rasante sur des barques, un clapoti réglé comme un métronome, des voix de gens trop forts qui ne respectent même pas le
pont des amours ( ah ces sales touristes ... ) , le vent qui vient d'est et rêpart vers l'ouest,les belles jeune filles sur la croisette en petites jupes, le marchand de glace bronzé de sa
vacation . Un petit instant où l'on se repose, les pieds dans l'eau dans ce lac majeur, juste pour se remettre les idées en place. Ce beau lac n'est que thérapeutique à qui le
souhaite...l'essayer , c'est l'approuver.


Gros bisous Shaya


 



Shaya 06/05/2010 23:02



Il faut que j'aille faire de nouvelles photos du lac ... les arbres ont verdi, c'est beau.


Il me manque juste du soleil.