Moments de solitude

Publié le par Shaya

Hier, je ne sais pas pourquoi, je repensais à mes plus grands moments de solitude et je me suis dit "tieeeennnsss! Et si j'en faisais profiter les autres!"

 

(Un seul crédo : rire de tout!)

 

Enfin si, je sais pourquoi je pensais à mes plus grands moments de solitude... Hier midi je me suis un peu prise une énorme rèche en plein milieu de Carrouf.

A cause d'une minuscule marche (genre même pas 1/2 cm) placée en plein milieu qui m'a fait m'écraser une cinquantaine de mètres plus loin (ok ... peut-etre pas 50!).

 

Voilà comment quelques heures plus tard tu te retrouves à rigoler toute seule en repensant à tes plus grands moments de solitude...

 

 

Moment de solitude n°5 : le coup de fil de l'Ardéchois qui tue.

On devait se connaitre depuis un an environ quand un jour d'été l'Ardéchois m'appelle alors que je suis en pleine rue. Il parle, il parle, il parle mais je sens bien qu'il y a un truc bizarre.

Effectivement il y a un truc bizarre. S'il m'appelle en fait c'est pour me parler d'un truc bien particulier.

En l'occurence d'un ami à lui qui a une anomalie au niveau du pénis, qui n'ose en parler à personne et ne sait pas qui aller voir etc... etc...

J'ai 18 ans et je me retrouve à parler anatomie du pénis et urologie en pleine rue avec des gens autour.

Et je n'ai pas pu m'empêcher de me demander sur le moment si c'était vraiment pour un "ami" ou pour lui.

 

Moment de solitude n°4 : le retour matinal trop matinal.

Soirée d'anniversaire d'une amie un peu en dehors d'Annecy.

Sauf qu'on fait nuit blanche et qu'au lieu de rentrer en début d'après-midi on décide de rentrer vers 9-10h.

Comme prévu je dépose une copine chez sa mère et elle me dit de monter dire bonjour à sa mère justement.

On monte, on ouvre la porte et ... on découvre des fringues dispersés un peu partout dans l'entrée, dans la cuisine, dans le salon etc... (j'ai le souvenir très net d'un string accroché à une chaise de la cuisine) genre scène torride dans un film.

Et là sa mère débarque soudain en peignoir et demande à sa fille d'aller faire un tour (ou acheter le pain ou je sais plus quoi, bref un truc pour qu'elle se casse) le temps que le monsieur s'éclipse.

Grand moment de gêne pour toutes les 3 ...

 

Moment de solitude n°3 : l'entrée fracassante

En stage, mon maitre de stage me demande d'aller chercher un papier dans un bureau. Je frappe et j'entre direct.

Ce qui était une mauvaise idée quand bien même on était en pleine journée toussa.

Je constate que le monsieur qui occupe le bureau est en pleine séance de masturbation.

J'ai toujours refusé de retourner foutre un pied dans ce bureau après bizarrement.

 

Moment de solitude n°2 : la confession

Repas chez une amie. Son père est présent mais pas sa mère.

Elle reçoit un coup de fil à un moment et je reste seule avec son père.

Qui commence à me raconter sa vie. Notamment des trucs que je NE VEUX PAS savoir!

Genre comment il trompe sa femme, jamais sans hésiter ni rien.

Et qu'il pense avoir une autre fille, d'une autre femme, mais qu'il est pas sur, et qu'il n'en a jamais parlé à mon amie mais que quand même il en est presque sur mais il ne sait pas s'il doit faire un test ADN ou pas...

J'ai l'impression d'avoir basculé dans une dimension parallèle, je me demande pourquoi il me dit ça, j'ai envie de mourir, j'ai peur que mon amie n'entende, j'ai HATE qu'elle revienne!

 

Moment de solitude n°1 : bah je sais plus ... je sais qu'il y a un eu un truc pire que ces 4 choses là réunies sauf que mon cerveau refuse de s'en souvenir là tout de suite maintenant.

Grosse fatigue je crois ...

Mais si ça me revient, promis je t'en fais profiter!

 

(Vraiment n'importe quoi ce blog!)

Publié dans Délireeeee

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ckan 07/09/2010 07:43



Peut être quand on t'a laissé pour la première fois à la crèche.....



Shaya 07/09/2010 08:47

Non. Je n'ai meme pas pleuré.

Olivier 25/08/2010 23:26



C'est à dire ?



Shaya 26/08/2010 07:13

Et bien que ca n'etait jamais les autres qui nous laissaient seul mais toujours nous meme qui nous isolons du reste du monde. Et je n'etais pas d'accord.

Olivier 25/08/2010 22:28



C'est quand même quelque chose que l'on a pour soi, et qu'il est extrèmement difficile de partager; le premier ( ou la première ) qui te dit comprendre tes solitudes est un menteur ( une menteuse
) , c'est trop personnel ; et pour te dire même marié, même avec des enfants, la solitude existe et sera toujours là, en fait à des moments bien déterminés (pas toujours, heureusement ). Ne
serait-ce pas le moment, qui arrive quand on ne l'attend pas, et qui permet de se confronter au monde des humains, juste là on se pose la question de qui on est vis à vis d'eux. Le plus effarant,
c'est que "ces" autres se posent la même question? Serions-nous faits tous dans le même moule psychologique ( s'entend ) ??? A voir et à étudier .


Et voici un bisou pour toi bien humain et sincère, pas la bise qu'on se fait tous les jours à cause d'un code de société .


Olivier


 


 



Shaya 25/08/2010 22:36



J'avais compris ta citation autrement ...



Olivier 25/08/2010 14:23



La solitude ne dépend pas de l'extérieur ; C'est une chose du dedans.
                                                                              
Edouard Estaunié



Shaya 25/08/2010 18:00



Mouerf...



Océane 25/08/2010 12:57



On a tous des moments de solitude....



Shaya 25/08/2010 13:17



Oui mais c'est marrant quand on y repense! :)