Miss you

Publié le par Shaya

M'habituerais-je un jour?

A ces absences.

A ces absents plutôt.

 

Ces gens que j'ai semé un peu partout, à des centaines de km - voire même maintenant à des milliers - de moi.

Ces fantômes.

 

Des fois je voudrais éliminer les gens qui m'entourent et que je supporte presque quotidiennement - parfois à mon grand désespoir - dans l'espoir d'avoir près de moi ceux qui me manquent et qui sont loin.

Retrouver les rires, les disputes, les trucs qui irritent chez les autres, ces choses communes qui créent des liens.

 

Pouvoir les voir quand j'en ai envie.

Et pas seulement quand c'est possible avec 6 mois minimum de préparation.

Ne pas me sentir éclatée comme ça un peu partout dans le monde.

 

Parfois je les déteste d'être si loin de moi.

Parfois c'est moi que je déteste d'être si loin d'eux.

 

Inde-438_signee.jpg

 

Ouais bon dimanche à toi aussi ...

Publié dans Monde de merde

Commenter cet article

Chouyo 17/07/2011 15:23



Ma Shayette... tu sais comme je le sais, et tu sais comme je te comprends, et tu sais comme je partage ce sentiment.


Comme si en plus d'avoir une famille essaimant un peu partout il fallait devenir adepte du 3.0 qui sème les sentiments encore plus loin que partout...


Mais je savais que ces porteurs de plantes allaient te manquer. Hihihi...



Shaya 17/07/2011 15:44



Oui je sais :)


Et oui ils me manquent ;)