Minute chouinerie (again)

Publié le par Shaya

Là tu vois comme c'est parti, je sens bien que je vais etre de mauvaise humeur jusqu'en mars 2012.

Au moins.

 

Avec un pic spécial autour de la date de mon anniversaire tellement la déception sera grande et puis après tout ça faisait longtemps que je n'avais pas passé un anniversaire pourri alors ça commençait presque à me manquer.

 

Encore et toujours cette putain d'histoire de vacances.

Qui me mine.

Ca m'empeche presque de dormir.

C'est tellement trop con.

 

Oui je sais en ces temps où chacun craint pour son emploi je ferais mieux de me la fermer au lieu de pleurnicher parce qu'on veut m'empecher de prendre cette semaine de vacs en janvier me niquant du meme coup ma semaine de ski pour mon anniversaire!

Et pourtant ... déception trop grande.

Alors que j'ai l'impression de passer mon temps à bosser, que je n'ai pas pris de congés pendant les fetes pour laisser tranquille ceux qui ont des enfants, et que j'ai besoin de cette putain de semaine, je n'arrive pas à encaisser de me la voir refuser.

Surtout sur cette date là.

Vraiment pas envie de me retrouver à bosser pour mon anni alors que j'avais imaginé autre chose.

J'ai beau tourner le problème dans tous les sens je ne vois pas de solutions.

 

Je n'ai pas l'habitude qu'on contrarie mes projets.

Et je n'aime vraiment pas ça.

Question de caractère.

 

Du coup en plus du reste - à savoir les gens qui sont tellement enfermés dans leur maladie qu'ils oublient complètement qu'ils ont en face d'eux des personnes et pas des objets ou des animaux à qui on parle comme à la dernière des merdes (et encore je suis persuadée qu'ils parlent mieux à leurs chiens/chats) et d'autres trucs - j'ai une sérieuse envie de planter tout et tout le monde et de me barrer.

Genre loin.

Super loin.

Sur un fuseau horaire décalé de 12h au moins avec celui de l'Europe, histoire d'être tranquille.

 

Je sais c'est une fausse solution qui ne résoudra rien quand bien même c'est super tentant sur le moment.

La fuite n'est jamais une solution. Tout claquer sans projet d'avenir non plus.

Accessoirement l'idée de tout envoyer comme ça et de partir est quand même une idée récurrente chez moi et ça m'interpelle.

 

Bref c'est pas trop le moment de me chier dans les bottes.

Et à mon avis ça durera jusqu'à mes prochaines vacances.

Dans très longtemps. Trop longtemps.

 

(Et dire que j'aime toujours ce que je fais ... )

 

(Oui je sais ça fait 2 billets chouinerie d'affilée et alors? Je suis sur mon blog encore non?)

(Pas me chier dans les bottes!)

Publié dans Me - I and Myself...

Commenter cet article