Marions nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas ...

Publié le par Shaya

Bon donc depuis samedi mon compteur enterrement a encore été augmenté.

Et mon ratio mariage/enterrement est très clairement défavorable envers le mariage.

Du coup j'ai décidé que j'allais dire à tous mes amis en couple qu'ils devaient se marier pour inverser la tendance, qu'ils soient d'accord ou pas c'est pas mon problème!

En plus on n'assiste jamais aux divorces autant dire que c'est tout bénef pour moi.

 

Cela dit, rien à faire, malgré les (trop) nombreux entrainements dont j'ai bénéficié, je ne suis pas du tout encore une pro en religiosité.

Je ne sais toujours pas quand il faut se lever ou s'asseoir.

Je ne sais toujours pas quand il faut dire amen, ou glouare au seigneur, ou miséricorde machin truc, ou je ne sais pas quoi d'autre.

Je ne connais toujours pas le Notre père, ni l'Ave Maria

Et je ne comprends pas pourquoi d'un enterrement à l'autre je ne retrouve pas les mêmes prières ... (je ne parle pas des chants ni des psaumes je sais bien que chaque famille choisit, je parle du reste, des trucs "imposés")

Ah oui! Et je fais toujours le signe de croix pas comme il faut!

(Mais je chante)

 

Bref je pense être perdue pour l'église.

 

Néanmoins samedi pendant la cérémonie j'ai réalisé à quel point l'ambiance de la cérémonie peut varier en fonction des choix de la famille du défunt.

Bon ça reste un enterrement hein!

 

Mais je me suis souvenue des choix que j'avais du faire pour la cérémonie d'enterrement de ma grand mère.

Ma tante s'était occupée du cercueil, des fleurs, du faire-parts etc... mais pas des détails de la cérémonie.

Elle m'avait demandé de le faire moi.

 

Je garde un souvenir vif du prêtre (enfin pour moi il était habillé comme un moine mais j'y connais vraiment rien) qui s'était occupé de nous.

Il y avait eu beaucoup de douceur en lui, beaucoup d'écoute. Un vrai réconfort dans un moment vraiment pas agréable.

Autant la cérémonie religieuse du mariage, je trouve ça ... inutile, autant pour un enterrement pas du tout.

Il faut dire aussi que quelques semaines avant l'enterrement de ma grand mère j'avais eu un cours sur le fait que les rituels liés à la mort étaient très important ... pour les vivants (soulagement, deuil etc...).

 

C'est donc moi qui avait choisi les textes et compagnie (psaumes, machins comme ça).

Et sans m'en rendre compte vraiment consciemment - enfin disons que dans mon esprit aujourd'hui c'est embrouillé de savoir jusqu'à quel point c'était conscient sur le moment -, j'avais choisi des textes qui tournaient tous ... autour de la vie.

D'ailleurs pendant la cérémonie d'enterrement le prêtre en avait fait la remarque.

 

Moi j'avais trouvé ça plus sympa en fait.

Bon faut dire aussi que ces textes là étaient les moins religieux de tous.

Mouhahahaha!

(Irrécupérable!)

Publié dans Simple Life

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lizly 13/06/2011 12:26



Je crois que le pire enterrement auquel j'ai assisté c'est celui pendant lequel le prètre nous répétait que nous étions réuni pour l'amour que nous avions pour celle qui était morte et celui
qu'elle nous avait dispensé toute sa vie. ça revenait comme un leitmotiv tout le long de la cérémonie.


Je ne sais pas très bien qui lui avait parlé d'elle mais si cette femme a été quelque chose dans sa vie, ce n'était surement pas de l'amour. Elle était sèche et dur, même (surtout...) avec sa
famille. Tout ce qu'elle disait était fait d'agressivité, de sous entendu, de reproche déguisé.


Des regards lourds de sens s'échangeaient dans l'église. Pendant un instant, j'ai cru que ça allait finir en scandale ou en fou rire. Mais on s'est bien tenu.


Par contre, pour l'enterrement de ma grand-mère, mon père et mon oncle avait choisi un texte magnifique qui parlait, comme ceux dont tu parles, de la vie et de ceux qui restaient. C'est la seul
chose dont je me souviens de cette cérémonie, j'étais devenu liquide et j'ai cru pendant plusieurs heures que je ne pourrais plus m'arrêter de pleurer, jamais.



Shaya 13/06/2011 16:24



Ah ah moi c'était pendant l'enterrement de mémé bourreau le coup de la "celle qui avait dispensé de l'amour toute sa vie". D'ailleurs j'avais du réprimé un fou rire.


 


J'ai beaucoup pleuré aussi à l'enterrement de mon autre grand mère :)



Daydreamer 13/06/2011 09:11



(@Lolo: excellent!!! revieeeens!!!)


 


rapitin, ce que je n'aime pas dans les enterrements de gens que tu connais, c'est que tu as l'impression que le curé parle d'une autre personne... parfois, je me demande s'ils n'ont pas un
bouquin tout prêt de poncifs à ressortir quand ils sont en manque d'inspiration...


(et pour l'enterrement de mon arrière-grand-mère, on m'avait obligée à lire un texte... grrrrr... )


(ps: la brouille familiale en cours m'a évité un enterrement pas plus tard que lundi dernier!!!)


 



Shaya 13/06/2011 10:14



Alors là ça a été par rapport à la vie de la personne, par contre quand ils ont raconté comment il était mort j'ai failli piquer un fou rire parce que ça ne s'est pas DU TOUT passé comme ils le
disaient.


 


Nous ils voulaient qu'on dise quelque chose à l'enterrement de ma grand mère, personne ne l'a fait et je pense que personne n'en aurait été capable. On pleurait trop.



lolo 13/06/2011 08:01



Le truc vraiment important au moment de choisir les chants pour un enterrement, c'est d'éviter "mon beau sapin".


Bon je sort



Shaya 13/06/2011 10:11



Mouhahahahaha! Non reviens! Elle est excellente!