La vie c'est simple comme un sourire

Publié le par Shaya

Je parcours des kilomètres dans tout le batiment.

Des kilomètres de couloir.

Blanc cassé ou crème, je n'ai jamais réussi à déterminer, ils disent le lieu.

 

Il y en a un en particulier qui est comme la colonne vertébrale du batiment.

On dirait le pont d'un porte-avion. Le bout parait tellement loin.

Paradoxalement il est à la fois très emprunté et en général désert.

C'est un de ces lieux réservés où seuls les gens autorisés ont accès.

 

Je l'emprunte moi-même beaucoup.

A toute vitesse comme tous les autres.

 

A chaque bout du couloir c'est le monde des enfants. La crèche d'un côté, la pédia de l'autre.

 

Ce jour là une petite fille apparait dans le couloir pendant que j'y fais un bout de mon marathon.

Elle tient fort la main de sa maman qui l'accompagne pendant qu'une infirmière la pousse sur ce gros fauteuil qui roule.

Je vois son regard anxieux de ces gens qui ne savent pas où ils vont et qui se demandent ce qui les attend.

Angoisse qui s'accentue face à cet immense couloir vide qui doit lui paraitre encore plus interminable qu'à moi.

L'impression d'être avalée par un monstre, perdue dans le labyrinthe qu'il constitue.

 

Je capte son regard et je lui offre un sourire.

Un sourire pour la réconforter, lui dire de ne pas avoir peur, que tout ça à l'air très effrayant mais qu'en fait tout ira bien, que toutes ces têtes inconnues ne lui veulent pas de mal.

C'est tout ce que je peux lui offrir.

 

Et ça marche.

Elle me rend mon sourire et elle se détend tout de suite avec cette confiance naïve qu'ont les enfant.

Elle poursuit sa route, je poursuis la mienne, tout ça n'a duré qu'un instant mais ça aurait été dommage de se priver d'un sourire et d'un joli souvenir.

Publié dans Simple Life

Commenter cet article

des pas perdus 13/01/2012 19:46


C'est zoli...

Shaya 14/01/2012 11:02



Merci!