L'école du rire!

Publié le par Shaya

En ce moment on n'arrête pas de me dire que j'ai l'air tristoune...
Ou sérieuse...

On me demande si ça va...
Si j'ai le moral...
Si je ne déprime pas trop...

De quoi????

D'où c'est que j'ai une tête d'enterrement qui donne envie à tous les gens qui la croisent d'aller pleurer?
C'est mon vernis noir qui leur fait ça?
J'ai l'air soumise à la déprime saisonnière moi?
Qu'est-ce qu'ils ont tous à me dire des trucs pareils?!
Moi qui suis un peu la joie de vivre incarnée!
Enfin des fois dans le dedans de moi même elle n'y est pas la joie de vivre mais sur ma tête elle y est toujours!
Depuis quand je montrerais mes journées de déprime?
JA-MAIS!

Oui ben non... je la montre toujours pas ma déprime! Mais les gens s'en foutent ils diagnostiquent autrement!
Je l'ai compris samedi soir quand après avoir été interrogée lourdement par une connaissance sur ma recherche de boulot, elle m'a lourdée pendant encore 10 bonnes minutes sur le thème "non mais ça va? tu déprimes pas? tu restes forte?"
Ok... va te faire!

Ainsi donc parce que je n'ai pas de boulot je devrais être plongée dans les abymes de la souffrance morale?
J'en ai pas l'air pourtant...

Déjà parce que l'exemple de mes parents m'a bien montrée que de nos jours trop s'investir dans le domaine du travail c'était surtout prêter le flan à ladite souffrance morale! Ce qui ne veut pas dire que je ne veux pas trouver un boulot dans lequel je veux m'éclater toussa toussa... Juste qu'il faut pas trop investir dans ce domaine et qu'il y a autre chose dans la vie que le boulot!
Et puis parce que je suis une fille combative! J'en ai vu d'autres et je sais que si je persiste j'arriverais à avoir le boulot que je veux alors c'est pas quelques refus qui vont me faire fléchir et me donner envie de me coucher dans mon lit pour pleurer toutes les larmes de mon corps! (De toute façon, pleurer c'est contre ma religion)
Et enfin parce que pour l'instant je suis bien... C'est con mais depuis que j'ai 17 ans je travaille l'été pour payer mes études le reste de l'année, j'enchaine le boulot, la fac, les exams, les stages... Il faut que je gère tout, que je pense à tout, que je n'oublie rien, que je prévois, que je calcule!!! Je m'occupais de tout et de tout le monde, je conciliais tous mes impératifs et des fois c'était vraiment pas évident et j'y ai laissé des plumes et des forces! Alors là depuis début septembre je prends un peu de temps pour moi! Pour glander (oui c'est pas autre chose), pour me reposer, pour faire ce que j'ai envie de faire, pour lire, pour trainer sur le net, pour faire de la cuisine...
Je peux me le permettre parce que ma mère extra-ordinairement semble avoir compris ce besoin de me prendre quelques mois pour moi et qu'elle ne me met pas la pression! (Contrairement à mon père... et il va s'étonner que je ne l'appelle plus, c'est pas comme si à chaque fois que je le faisais, il ne me parlait que de boulot!)
Et que grâce à elle (et parce que je suis jeune) je n'ai pas d'impératif financier genre crédit, loyer, factures à payer!

Alors oui j'ai cette chance là et j'en profite, ça ne va plus durer, je sens bien arriver les fourmillements en moi qui me disent que j'ai besoin d'avancer, d'évoluer, de faire changer les choses!

Mais je ne suis pas déprimée!
Je profite!
Et ça, ça n'a pas de prix!

Publié dans Me - I and Myself...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emanu124 02/11/2009 16:15


Vive les mamans !!
(et ton père s'inquiète juste pour ton avenir c'est tout)


Shaya 02/11/2009 16:21


Ouaip vive les mômans!

Je veux bien que mon père s'inquiète pour moi, mon avenir, toussa ...
Mais en fait il est juste pénible!
Et c'est pas la première fois... c'est un peu sa marque de fabrique!

Non mais je l'aime quand même c'est pas le problème! Il est juste chiant!
(Ah tiens je sais de qui je tiens! )