Intuition

Publié le par Shaya

Il y a des soirs comme ça où je déteste mon intuition.

Je hais cette petite voix qui me hurle dans la tete un truc alors que rien ne le prouve.

Mais à force de chercher et de fouiner je découvre que j'ai raison.

 

Je ne sais pas ce qui aurait été le pire : découvrir qu'on a raison quand on voudrait tellement avoir tort ou l'avoir appris par hasard sans se douter de rien avant.

 

Finalement ce qui va suivre parlera à peu de monde.

Cette blessure ne sera que la mienne.

 

J'ai coutume de dire qu'internet c'est comme le monde "réel" (si quelqu'un voulait bien m'inventer une autre expression j'en serais bien aise) : il y a des gens biens, il y a des tarés, il y a des cons. Il y a des gens qu'on apprécie et d'autres avec qui le courant ne passent pas ... voire qu'on déteste carrément des fois.


Oui internet c'est comme le monde réel ... on y vit ... on y meurt aussi.

 

 

Olivier qui me lisait depuis 2 ans, est mort.

 

 

Tous les jours je suis confrontée au fait que nous ne sommes rien, que demain nous pouvons nous réveiller et que le monde se soit écroulé autour de nous en nous enlevant tout ce et ceux que nous aimons. Tout ce que nous chérissons.

Mais on croit toujours que ça n'arrive qu'aux autres. On espère guider le mauvais sort ailleurs. Mais toutes nos illusions ne peuvent rien contre la vie.

 

Je sais qu'il n'était pas forcément apprécié de mes autres lecteurs habituels ... Tenant de la "doxa" écologique, un peu bizarre, qui s'enflammait sans qu'on sache pourquoi des fois, qui s'était accroché avec pas mal de monde oui.

Mais j'avais de l'affection pour lui.

D'une fidélité sans faille, toujours à penser à ces petites dates qui me tiennent tant à coeur, je crois qu'il s'intéressait vraiment à moi et il avait pris le temps de m'apprendre plein de choses. En tout cas sur la photo il m'a tout appris et c'est grace a lui que vous me faites plein de compliments sur mes photos du lac.

Deux ans en temps de blog c'est une éternité.

Deux ans en temps de vie c'est si peu.

 

J'ai des centaines de mails de lui qui remplissent ma boite, autant de fragments de vie. De sa vie.

Le dernier il me l'a écrit fin aout, pour me dire que ce billet l'avait énormément blessé et m'informer qu'il partait en vacances quelques jours, que je ne m'inquiète pas de son "absence" loin du net, pour "mieux nous retrouver le 18 septembre"...

Il est mort 3 jours plus tard.

Et je ne l'ai pas su.

 

Dans tous les mails que j'ai eu de lui, il y en a un avec une photo de sa famille, et leurs prénoms au dessous.

Je ne l'ai jamais vu en vrai, pourtant de tous les gens croisés sur le net, il était celui qui habitait le plus près de chez moi.

 

Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, je ne le saurais sans doute jamais.

Je suis cette part de nos vies que beaucoup d'entre nous cachons à notre entourage.

J'étais sans doute un fantome, un murmure pour ceux de sa vie "réelle".

 

Il va rejoindre cette liste de gens trop nombreux pour qui j'allume une bougie les soirs de Noel.

Il n'aurait pas du mourir.

Pas à 53 ans.

 

Mais on meurt aussi sur internet.

Et ça fait aussi mal que dans la vraie vie.


 

Bougie-Olivier-004.JPG

 

 

(Finalement en écrivant cet article je n'en étais pas si loin ... )

Publié dans Monde de merde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

laurent (des fraises et de la tendresse) 29/09/2010 22:22



sans indiscrétion, mais un peu quand même, comment as-tu appris sa mort ?


je me suis parfois demandé comment certains de mes amis (IRL ou pas) sauraient réellement si je passe l'arme à gauche ou si je me fais (encore) la malle...


et parler de moi après ce billet très touchant, c'est indécent, pardon & bise tendre à toi, à Olivier que je ne connais pas.



Shaya 29/09/2010 22:33



Devant son silence et ayant un certain nombre d'informations sur lui (celui pour qui j'en avais le plus :) ) j'ai trouvé le faire-part de décès sur internet.



Chouyo 29/09/2010 19:23



Ma Shayette, je suis désolée...


Pour la famille et l'entourage d'Olivier aussi, même s'ils ne lisent pas ce blog.


C'est ce doute qui me saisit aussi quand quelqu'un n'écrit plus depuis un certain temps, ou ne répond pas aux mails, ne commente plus, je me dis "et si... ?". L'habitude et l'intimité véritable
que permet la lecture quasi quotidienne des uns et des autres crée un lien véritable, une joie véritable et malheureusement une tristesse véritable aussi.



Shaya 29/09/2010 19:41



Ma chouyette tu es géniale!


Merci pour tes mots qui me donnent des réponses à des questions que je me posais.



JanSheng 29/09/2010 18:11



C'est toujours triste d'apprendre ce genre de nouvelles... que dire de plus...


Bisous Shaya...



Shaya 29/09/2010 19:37



Il n'y a rien à dire de plus :)


 


Bisous Jansheng



aude nectar 29/09/2010 13:43



Je te comprends, un lien se tisse avec des lecteurs.


Ton billet me rappelle celui que j'avais écrit, bien déprimant aussi mais tellement important :


http://www.nectardunet.com/index.php/2009/03/17/402-un-baiser-damour-emporte-par-la-brise


 


Pensée pour Olivier et sa famille



Shaya 29/09/2010 14:51



Ton texte est magnifique (même si j'ai envie de pleurer maintenant c'est malin! ;-) ).



regarderleciel 29/09/2010 12:11



Je sais pas trop quoi dire, c'est assez boulversant...



Shaya 29/09/2010 14:42



Assez oui