Ils coupent ... le feu.

Publié le par Shaya

Dans mon coin de France, il y a des noms qui se transmettent de personne à personne presque secrètement.

On ne les trouve pas dans l'annuaire. Ils ne distribuent ni cartes ni tracts publicitaires.

C'est une connaissance, ayant déjà fait appel à eux et contente du résultat, qui vous donnera son nom et son numéro.

 

Ils transmettent leur secret depuis des générations à quelqu'un de confiance, afin qu'ils en fassent profiter ceux qui en auront besoin.

Ils ne demandent (normalement) pas d'argent en contrepartie, tout au plus un salade du jardin ou une tablette de chocolat.

C'est le frère d'un voisin, l'oncle d'un collègue, la cousine d'un ami.

 

La science ne sait pas comment ils fonctionnent, la science ne peut pas expliquer leur effet.

Mais personne ne nie qu'ils en aient réellement un.

Il suffit d'en avoir fait l'expérience une fois. Il suffit d'interroger toutes les personnes qui ont eu recours à eux.

Pour preuve ... quoique certains en disent de l'aspect non scientifique de la médecine, certains hopitaux du coin indiquent régulièrement leurs noms à celles et ceux qui en ont besoin... quant ils ne font pas directement appel à eux officieusement...

Femmes suivant une radiothérapie, personnes brulées plus ou moins gravement...

Peu importe le caractère non scientifiquement prouvé de leur action, tant que ça marche, si ça peut soulager les gens qui souffrent, ça ne coute rien de faire appel à eux.

 

On les appelle les coupeurs de feu.

 

Lundi au boulot (accident de travail pour la journée de la solidarité ... Shaya est trop forte!), accident bête.

Deux doigts de la main droite brulés au 2e degré au dessus sur 2 phalanges.

Au début je crois que ce n'est pas grave, je me suis déjà brulée en posant par accident un doigt là ou il ne faut pas.

Je passe 15mn ma main sous l'eau froide mais quand je la retire, je me rends compte assez vite que c'est un peu plus grave que d'habitude.

La peau est rouge, les doigts sont gonflés et des cloques apparaissent.

Surtout dès que les doigts ne sont plus dans l'eau froide, une douleur atroce apparait : la feu court à l'intérieur de mes doigts, plus au dessus de la peau mais en elle. Pernicieux et persistant. Les heures qui passent ne l'apaisent pas.

On m'examine, pendant ces 10mn où mes doigts se retrouvent loin de tout liquide froid, j'envisage de me mordre la main gauche pour oublier la douleur de la main droite, je me retiens de hurler et de geindre surtout.

 

Deux doigts ce n'est rien.

Je compatis avec toutes les personnes gravement brulées un jour, sur plus que 2 doigts.

Douleur intolérable je veux bien le croire.

 

On me met de la crème, en m'expliquant qu'elle ne soulage pas la douleur, qu'elle évite juste les infections.

Et pour la douleur justement?

L'eau froide? oui ok très bien sauf que pour dormir c'est pas génial ma main ce n'est pas Nemo ...

Des antalgiques ok ... mais pas très efficace ceux qu'on me donne au départ.

4h à attendre avant d'en essayer d'autres. Plus puissant.

Et cette douleur qui ronge de l'intérieur du corps.

 

Des heures qui passent sans que rien ne change et impossible que je reste comme ça.

Ca devrait durer une semaine avant que la douleur ne disparaisse?

Hors de question.

Et plusieurs personnes qui me glissent comme ça, en passant, que je devrais me faire couper le feu.

Infirmières, kinés, médecins qui l'ont fait pour un enfant, une mère ou même pour eux.

 

Oui après tout, pourquoi ne pas essayer?

Ca ne peut pas faire de mal et à la vérité j'en ai assez entendu parlé pour décider de m'incliner devant ce conseil populaire mais unanime.

Justement mon sos est entendu, quelqu'un veut bien essayer de m'aider.

 

Sur le moment ... rien.

Toujours se besoin irrépressible de plonger ses doigts dans l'eau froide pour ne pas hurler de douleur.

Sauf que quand 1/2 après je les sors pour changer l'eau une fois de plus (qui se réchauffe à cause de moi cette conne), j'arrive à tenir 10mn et même plus sans que cette horrible douleur revienne.

Il y a toujours une douleur sourde mais rien de comparable avec ce que les heures précédentes ont été et que rien ne venaient amoindrir.

 

Toujours des cloques, un aspect rougeatre mais moins enflammé et surtout presque plus de douleur.

Miracle!

Alors oui je connais l'effet placebo mais vu la renommée qu'ils ont dans mon coin, oui je veux bien croire qu'il y a des gens qui "coupent le feu".

Tant pis si la science ne sait pas l'expliquer.

Publié dans Simple Life

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ghazouh 15/06/2011 08:20



"conseil populaire mais unanime"


Tu peux développer ?



Shaya 15/06/2011 10:10



Je savais que tu allais me tomber dessus ;-)


Je ne peux pas trop développer ici (tu sais pourquoi) mais j'ai écrit ça parce que


1/ vraiment chez moi ils sont très réputés, on en entend parler souvent


2/ sur 20 personnes à qui j'ai dit que je m'étais brulée, 15 m'ont aussitot dit "tu as été voir un coupeur de feu? Il faut que tu le fasses. Moi je l'ai fait ou pour ma fille etc... ca a été
radical" Et ces 15 là ne sont pas charcutiers ou bouchers si tu vois ce que je veux dire.


(Si tu en veux plus tu sais ou me trouver :p)