I miss you sweet brother I'll see you some other time some other grounds

Publié le par Shaya

Je suis une handicapée affective en fait.

 

Je ne sais pas dire aux gens qui comptent qu'ils me manquent.

Et pourtant ils me manquent...

 

Ne serait-ce que parce qu'ils sont éparpillés un peu partout en France, que je les vois rarement voire jamais et que les contacts sont parfois aléatoires.

 

Je suis assez compliquée dans mon fonctionnement avec les autres.

J'ai une tendance certaine à être fusionnelle (et ça ne vient pas que de moi, en général on me le rend bien) et en même temps j'ai une besoin absolue de liberté et d'air frais.

C'est du coup souvent difficile de trouver le juste milieu.

 

Surtout si on y rajoute le fait que je déteste me sentir affectivement attachée à quelqu'un et que j'ai tendance à y réagir par une certaine indifférence vis à vis de la personne ...

Genre "non je ne tiens pas à toi" ...

 

Alors que oui putain de bordel je tiens à eux!

 

Fais chier ...

 

J'aimerais croire que je peux mener ma vie sans m'attacher à des gens qui me feront forcément souffrir à un moment ou à un autre.

 

Je suis incapable de dire aux autres qu'ils me manquent parce que je suis incapable de bien vivre le fait qu'ils me manquent justement.

Ca ne devrait pas arriver!

Je devrais tenir à eux mais sans jamais que l'absence de nouvelles de leur part ne me pèse.

Sans jamais souffrir qu'ils ne se préoccupent pas de savoir comment je vais etc...

Sans mal prendre de soudain passer de 250 sms par jour à rien pendant des semaines...

Sans me dire que c'est le signe que si moi je tiens à eux, eux n'en ont rien à foutre de moi.

 

J'admire les gens capables de faire savoir aux autres qu'ils leur manquent, comme ça en toute simplicité.

Moi j'ai juste l'impression que je vais me taper une honte phénoménale, que la personne en face va se sentir gênée aussi, que je vais me prendre une énorme claque dans la figure.

Alors de temps en temps, sans bruit je me laisse étouffer par l'absence de ces gens à qui j'ai la faiblesse de tenir, par leur silence.

 

Je ne quémande même pas 3s d'attention.

De la même façon que je suis incapable de demander de l'aide les rares fois où j'ai le moral dans les chaussettes.

J'attends...

 

Que ça passe.

Parce que ça passe toujours.

Publié dans Monde de merde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

regarderleciel 03/11/2010 19:23



Ailleurs peut-être... 



Shaya 03/11/2010 19:26



Tu sais où me trouver il me semble :)


(T'as même plein d'endroits où me trouver!)



regarderleciel 03/11/2010 19:12



Et hop....je disparais ! 



Shaya 03/11/2010 19:21



Arrêteuuhhhh c'est pas drole!!!


Reviiiiiiens !!!



regarderleciel 03/11/2010 19:09



on parie que ça marche ?



Shaya 03/11/2010 19:10



N'essaye même pas ...



regarderleciel 03/11/2010 19:02



j'en sais rien moi, j'avais envie de dire des conneries, c'est tout 



Shaya 03/11/2010 19:06



Bah voyons ...


L'esquive je pratique aussi, ca marche pas avec moi!


(T'es dans la merdeeeuuuuhhh)



regarderleciel 03/11/2010 18:57



oui mais je le mérite, tiens j'aurais du me trancher un bras à la tronçonneuse aujourd'hui... 



Shaya 03/11/2010 19:00



NON MAIS CA VA PAS LA TETE !!!! Tu veux que je te colle une tarte pour te remettre les idées en place oui?


(En plus en voyant la photo j'y ai pensé ^^')


 


Ah bon et pourquoi tu le mérites? (ah oui maintenant va falloir passer à table, je vais pas te lacher!)