Dis Papa c'est quoi cette bouteille de lait?

Publié le par Shaya

Un fait divers lu dans le journal de la région (le dauphiné!) qui me travaille l'esprit depuis une dizaine de jours, un texte bouleversant d'Océane, tout le monde qui cause du livre et des propos de E. Badinter ... bref tout ça me fait cogiter sur la paternité ... (oui la PATERNITE et pas la MATERNITE! Cherche pas!)

(J'ai recherché sur les archives web l'article du dauphiné, mais je n'ai pas retrouvé donc je vous le raconterais de mémoire! Tant pis!)
Concernant ledit fait divers, je n'ai qu'une source (journalistique) donc à prendre avec des pincettes mais c'est juste une base de réflexion plus qu'un vrai rapport des faits.
Et je ne m'intéresse pas du tout à l'aspect juridique de l'affaire!

Il y a 3 ans 1/2 un homme apprend que sa voiture volée a été retrouvée sur le parking d'un hopital, que dans l'hopital il y a sa compagne qui vient d'accoucher d'une petite fille, qu'elle déclare que cette gamine est le fruit d'un viol et qu'elle ne veut pas la garder... (Ca fait beaucoup pour la même journée...)
Suite à ça, une enquête pour viol est ouverte qui sera abandonnée ultérieurement et un test de paternité effectué qui montrera qu'il est bien le père de l'enfant.
Alors là j'ai pas tout suivi mais il semblerait qu'il y ait eu un cafouillage et que la justice ne l'ait pas informé tout de suite qu'il était le père de l'enfant mais dès qu'il l'a su il a entamé les démarches pour faire reconnaitre sa paternité et obtenir la garde de sa fille.
Sauf qu'entre temps elle a été confiée à une famille qui a entamé des démarches pour l'adopter.

Après une bataille juridique notamment pendant laquelle l'agence de l'adoption a fait annuler la reconnaissance de paternité de ce monsieur (au motif qu'elle était tardive ... ), la justice a décidé de confirmer l'adoption de la fillette.

Cette histoire me laisse un gout amer...
Je ne parlerais pas de la décision de justice parce que j'imagine qu'il a été difficile de trancher au mieux pour l'enfant et les sentiments n'entrent pas en compte pour la justice, seule la loi compte même si elle peut paraitre dure.
Mais le reste me fait mal au cul ... Surtout l'attitude de l'agence de l'adoption!

Je trouve qu'on peut difficilement reprocher à cet homme d'avoir tardé à entamer une procédure de reconnaissance de cette gamine vu les circonstances de départ et alors qu'on lui disait que cette enfant n'était pas de lui.
En plus s'il n'a pas eu les résultats de la recherche de paternité ça a encore rallongé le temps.
Mais à partir du moment où il entame une procédure c'est bien qu'il a la volonté de reconnaitre cette fille comme étant la sienne et d'occuper une place dans sa vie et probablement de l'élever et d'en prendre soin!
Pourtant l'agence d'adoption n'a pas cherché à calmer le jeu, à prendre le temps de réfléchir si l'adoption était la meilleure solution pour cette gosse ou si son père n'avait pas le droit de prendre la place qui est la sienne, s'il étaut encore temps de laisser cet homme créer des liens avec sa fille!

J'ai surtout la sensation désagréable que ça s'est passé comme ça parce que c'est un homme, et qu'on a beau être au XXIe siècle, un homme qui élève seul un enfant (surtout jeune) bah... on a tendance à dire que non ce n'est pas possible, qu'il ne va pas s'en sortir etc...
Comme si les femmes instinctivement savaient s'occuper des enfants et pas les hommes!
Et que donc pas de problèmes pour confier les enfants à la femme mais que l'homme lui il doit en chier (et se battre) pour espérer qu'on puisse envisager qu'il en soit capable ...

Ca me fait mal au cul ...
La parité pour moi ce n'est pas seulement les femmes qui sont payés autant que les hommes, c'est aussi les pères qui sont respectés dans la place qu'ils ont le droit d'avoir auprès des enfants même en cas de divorce...
Bref c'est dans les deux sens!

Alors oui être un géniteur ce n'est pas être un père c'est sur ...
Cet homme ne s'est pas levé la nuit pour lui donner le biberon, la changer, il ne l'a pas vu faire ses premiers pas ni dire son premier mot, il n'a pas essayé de la calmer quand elle faisait ses dents etc...
Oui mais il aurait voulu! Puisqu'il a fait la démarche pour!
A partir de quand on devient parent?
Est-ce qu'on devient mère à l'instant où le test de grossesse s'affiche positif?
Et alors on devient père quand?
Mon père non plus n'a pas changé les couches de ma grande soeur, n'a pas vu ses premiers pas, n'a pas entendu son premier mot vu qu'il s'est barré quand elle avait 3 mois ... pourtant personne ne lui a jamais contesté ses droits de père sur elle!

Je ne sais pas ... je ne suis pas encore mère mais je pense qu'en fait c'est compliqué et propre à chacun!

Le truc c'est qu'on a même pas donné une chance à cet homme de s'occuper de sa fille! Alors qu'il le voulait!
Je ne dis pas que ça aurait été facile, mais elle a 3 ans 1/2 qu'on ne me dise pas que c'est trop tard!
Alors qu'il y a des enfants qui galèrent des années, non adoptable parce que la mère continue de donner des nouvelles une fois par an ... oui mais c'est la mère! Et là on fait tout pour maintenir le lien, trop même des fois!
Mais visiblement les pères ne sont pas logés à la même enseigne!
Comme si la mère avait plus d'importance que le père ...
On a tort de croire ça, je suis bien placée pour le savoir avec mon père qui a plutot joué l'absence!
On grandit sans père, on grandit probablement sans mère mais dire que ça n'a pas d'importance dans un cas ou un autre ... non c'est faux ... Grandir sans son père ça a son importance!

Alors merde qu'on laisse aux pères la même place dans la vie de leurs enfants que celle qu'on laisse aux mères!!!

(Oui c'est la journée de la femme! Bah c'était pas fait exprès mais c'est comme ça! De toute façon tu sais ce que je pense de ces journées à la con ! Ca devrait tous les jours être la journée de la femme! Et tous les jours celle de l'homme! Bref des actes plutot que des journées-bonne-conscience-et-beau-discours merki!)
(Oui c'est dimanche aussi ... Bon ben ça va hein!!! Tu perds pas tes neurones le dimanche quand même!)

Publié dans Monde de merde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Océane 07/03/2010 21:49


J'ai lu une histoire similaire. C'est triste. Je suis pour une vraie parité, je crois que nous ne rendons pas compte du réel pouvoir des femmes sur ls enfants, la naissance sous X par exemple, je
suis pour mais finalement ça laisse le père de côté, lequel n'est pas forcément un sale type....


Shaya 07/03/2010 22:08


Le problème c'est que souvent les droits et les désirs des pères passent après ceux des mères et qu'on leur ferme beaucoup de porte à cause de ça!


hubert 07/03/2010 21:38


tsss tsss tsss


Shaya 07/03/2010 22:03


Je persiste ...


hubert 07/03/2010 20:55


on verra, on verra...

je n'ai rien planté encore, tout le monde m'a dit d'attendre.


Shaya 07/03/2010 21:02


Vu le temps annoncé cette semaine, ils ont eu raison.

Il aurait été trop simple que vous me disiez oui ...


hubert 07/03/2010 20:43



ben, on l'attend. Le Conseil General viet de suspendre les transports scolaires demain lundi.
J'ai tout bâché et tout, au cas où, ça se pose partout ces flocons.



Shaya 07/03/2010 20:51


Vous parlez de vos pommes de terre et de vos arbres?
Mais c'est biiiiien la neige!!!!

Dites vous m'enverrez une photo de votre jardin au printemps? Quand tout sera en fleurs et beau et tout?
Que je vous déteste un peu ...


Chouyo 07/03/2010 16:53


Pourquoi les gens font des enfants, aussi, hein ? Non, désolée, c'était pour dire un truc bête ;) !

Oui, la place du père et la défense de leurs droits, c'est quelque chose de dur à faire valoir. Et les cas sont tellement complexes, j'imagine que les témoignages partent dans tous les sens, les
intérêts sont multiples et qu'à un moment, il faut trancher. Même si c'est nul à l'arrivée.


Shaya 07/03/2010 16:58


Hu hu c'est pas si bête que ça!
Qu'est-ce qui pousse les gens à faire des gosses?
Je ne suis pas sure qu'ils aient tous réfléchi à ça!
(Bon ya toujours le tas de "oups j'ai pas fait exprès, à l'heure de la contraception j'ai toujours pas pigé qu'on pouvait choisir quand avoir un enfant au lieu de le subir")