Dessine moi un bleu!

Publié le par Shaya

J'ai une histoire avec les bleus.

(Non je ne parle pas d'une équipe de sportifs français ... ni de foot, ni de rugby, ni de hand ni de quoi que ce soit)

J'ai la peau qui marque très vite il faut dire aussi, ils parsèment facilement ma peau.

 

Un jour que je me chamaillais avec l'Ardéchois je m'étais cassée la gueule du lit (mais on faisait rien de sexuel promis c'est juste que pour me faire une de ses prises de self-defense c'était vachement plus prévenant de sa part de me coller sur un lit que par terre et j'apprécie l'effort) et je m'étais retrouvée avec un magnifique bleu en forme de papillon sur la cuisse pendant au bas mot 3 semaines.

 

J'aime bien voir des formes dans mes bleus.

Un peu comme quand je regarde les nuages.

 

Donc j'ai décidé ce week end de renouer avec la grande tradition des bleus qui durent 3 semaines et qui ont une jolie forme.

Celui là il a une forme de coeur.

Et je me le suis faite toute seule celui là.

En 3 fois...

Avec l'aimable participation du coin du lit je l'avoue.

Il orne mon tibia gauche.

 

J'ai du avoir un souci de latéralité ce week-end.

Je me suis tapée 3 fois dans le coin de mon lit, strictement au même endroit histoire de BIEN chialer ma race vu que le bleu du 1er coup s'était déjà formé.

Je me suis mangée une vitre aussi mais bon ça c'était pas sur le coté mais bien devant moi donc on va dire que ça compte pas.

En sortant du funiculaire je me suis bouffée un coin de la porte aussi en calculant mal mon passage.

Et je l'ai refait en sortant du métro en allant à la gare (au passage j'ai mis un putain de coup d'épaule à un mec ... digne d'un rugbymen!)

 

Limite si je prendrais pas rendez vous demain avec un neurologue histoire de vérifier que j'ai pas fait un AVC avec héminégligence (gauche? oui gauche parce que c'est ce qui a le plus morflé. Même si des fois c'était à droite...) afin d'expliquer cette tendance à percuté tout ce qui était de côté.

Genre j'ai pas bien calculé la distance entre mon corps et la porte parce que j'ai zappé la partie gauche.

Et si je me mets à dessiner je ne dessinerais qu'une demi-maison, une demi-personne avec rien à gauche.

(C'est très bizarre à voir je te confirme)

 

Ou alors ... c'est juste que j'avais un gros souci de géolocalisation dans l'espace.

En tout cas il est joli ce bleu en forme de coeur.

Mais putain ce qu'il fait mal!

 

[NB : bon ok j'exagère mais comme Chouyo aime bien se culturer, aujourd'hui elle va se culturer sur l'héminégligence (oui je sais on a renommé ça "négligence spatiale unilatérale" mais moi j'aime pas!)]

Publié dans Simple Life

Commenter cet article

Nekkonezumi 03/11/2011 16:36



AH ben moi aussi j'ai des crises de gourderie masochiste de ce genre. D'ailleurs je devrais commencer à me méfier : je suis crevée, ça fait longtemps... mmh...



Shaya 03/11/2011 18:42



Ah oui la fatigue c'est fatal pour ça!



Poulpy 01/11/2011 11:00



Tiens, ça m'arrive souvent aussi.Quand j'en ai parlé avec la psy, elle m'a dit que c'est courant chez les personnes en surpoids qui n'arrivent pas à appréhender la totalité de leur corps, comme
si le cerveau refusait de connaitre le volume exact qu'on occupe.


T'as de la chance de voir des formes dedans, moi je vois surtout des nuances de couleur (rouge, puis bleu/noir puis violet puis vert puis jaune).



Shaya 01/11/2011 14:06



Moi ça m'arrive pas souvent, c'est par crise.


Un psy pourrait dire que j'essaye de me punir pour quelque chose ;-)



Daydreamer 01/11/2011 09:24



moi quand je néglige spatialement, c'est bilatéral... (mais c'est surtout quand j'ai picolé... beauoucp picolé... donc, ça fait LONGTEMPS  que ça ne m'est pas arrivé... :))


 



Shaya 01/11/2011 13:30



Ah oui nan moi quand je picole je néglige pas spatialement. Et là j'avais rien picolé à chaque fois.