De la sincérité!

Publié le par Shaya

C'est souvent ce qu'on se promet en amitié non? De la sincérité.

Quel joli mensonge. Beau, doux et réconfortant. Mais mensonge.

Même si on se le promet en pensant vraiment s'y tenir, jamais on ne le fera.

Comme dans toutes les relations humaines.

 

Parce qu'au fur et à mesure qu'on s'attache à une personne, on se sent plus obligé de protéger l'autre.

A commencer par soi.

 

La sincérité, la vraie, ça n'existe finalement qu'au début, quand les liens ne sont pas trop fort.

Quand on se connait encore assez peu pour ne pas craindre de blesser, pour ne pas se sentir obligé de blesser.

 

Et puis après ... on ment.

Sur soi, sur ce qui nous unit, sur ce qu'on pense de l'autre.

 

Pour éviter une dispute douloureuse.

Pour épargner l'autre.

Pour ne pas entendre tout ce que l'autre nous reproche en retour.

Par fidélité envers une ancienne complicité.

Par peur de perdre bêtement l'autre.

Par lâcheté ou par facilité.

Parce qu'on est incapable de reconnaitre, et donc de dire, la vérité.

Parce qu'on ne veut pas affronter ce fossé creusé entre nous.

 

Et peut-être qu'au fond c'est le plus mauvais service qu'on puisse rendre à quelqu'un auquel on tient ... ou auquel on a tenu.

 

En croyant protéger l'autre, on laisse juste l'incompréhension s'installer.

Et c'est de l'incompréhension que naisse les véritables ruptures.

Quand trop de "non rien" ont masqué l'agacement suscité par l'autre.

Quand on a ravalé trop de fois notre jugement en sachant que l'autre sera en opposition.

Quand l'autre perçoit la colère mais n'a plus les clés pour la comprendre.

 

Peut-être qu'il faudrait se laisser aller quite à en arriver à la rupture.

Peut-être qu'il faut y réfléchir à 7 fois ...

 

Peut-être qu'on doit surtout commencer à se demander quelle est la part de responsabilités qui nous revient et s'il n'est pas trop tard pour empecher définitivement le bateau de couler.

 

Une seule chose est sûre ... la sincérité dans les relations humaines n'existe pas.

On ment juste à des degrés divers.

Publié dans Simple Life

Commenter cet article

Poulpy 11/02/2011 21:09



C'est à moi que je mens le plus, pas aux autres, enfin pas autant. Et c'est vital pour ma relation avec moi-même, sinon je pourrais m'entretuer.


J'imagine même pas si je devais être franche avec les gens , je me ferais lapider rapidement, y'a tellement de trucs qu'on évite de dire au nom de la diplomatie...



Shaya 11/02/2011 22:21



Comme tu dis ... ya tellement de trucs qu'on évite de dire au nom de la diplomatie



LMO 11/02/2011 14:28



Je trouve ton constat assez dur.


Il y a très peu de temps, j'ai été sincère et peut être un peu trop franche avec une amie. Ca nous a fait bcp souffrir, je l'ai blessé. Mais on s'en est remises. Peut être encore plus forte.


La sncérité, à mon avis, existe. Pas avec tout le monde, et à des degrés différents. Mais c'est dur de dire que ça n'existe pas et que tout est faussé. Je ne le crois pas :)


(Mais je suis une optimiste congé,itale)



Shaya 11/02/2011 15:50



Peut-etre que je suis trop négative oui.


Peut-etre que ça vient de moi aussi...



Angélita 11/02/2011 14:25



A méditer



Shaya 11/02/2011 15:48



A voir en fonction de sa propre histoire ...