Conflit

Publié le par Shaya

J'imagine que cela vient de moi.

Difficile d'arriver à une autre conclusion tant la répétition est troublante.

 

Sans doute que cela vient de mon propre caractère.

Que je sois la première à lancer des piques, qu'il soit très difficile de me faire plier, que je morde facilement etc... etc... etc...

Fort caractère.

 

Peut-être qu'inconsciemment je pousse les gens, particulièrement les hommes, à rentrer en conflit avec moi.

A me provoquer.

Plus ou moins frontalement.

 

Peut-etre que c'est marrant de me voir sortir de mes gonds.

De me voir démarrer au quart de tour.

Peut-être qu'il y a une envie de me soumettre, de me faire fermer ma gueule.

 

J'admets que ça peut l'être.

Parfois je fais exprès de surjouer pour faire plaisir aux gens en face. En général ça se voit.

 

Si c'est juste un jeu alors que de me provoquer, dommage que les gens en face ne sachent pas s'arrêter à temps.

 

J'en ai assez.

 

De subir les réflexions, les blagues à la con, les provocations.

De me mettre en colère, de devoir rappeler les gens à l'ordre quand ils dépassent les bornes et que leurs boutades me blessent alors qu'elles les font rire.

 

J'aimerais pouvoir échanger avec les gens sans que ça vire presque systématiquement à l'affrontement.

Ne pas me sentir obligée de me battre pour être écoutée et respectée.

Pour ne pas juste être considérée comme la fille marrante mais avec qu'on rabroue comme si elle ne pouvait pas être inteliigente et avoir un avis intéressant.

 

Mais j'imagine que c'est à moi de changer.

Parce qu'après avoir rencontré l'Ardéchois, j'ai passé 3 ans à m'engueuler presque quotidiennement avec lui.

Et que de voir se reproduire toujours ces schémas de conflit signifie que quelque part c'est sans doute moi qui recherche l'affrontement.

 

Assurément je n'hésite pas à rentrer en conflit pour m'imposer au lieu de lacher l'affaire et de laisser les gens croirent que je suis débile.

 

Pourtant je déteste ça.

Je suis assez résistante mais les remarques blessantes ça marche sur moi aussi, je ne suis pas un robot!

Et surtout j'en ai marre d'être obligée de rester sur la défensive. De toujours devoir parer aux attaques au lieu de me dire "ok aujourd'hui repos, je pose mes armes et mon armure et je veux des calins et de la tendresse".

J'ai l'impression qu'on m'interdit toute faiblesse.

 

Ca ne me dérange pas de me chamailler de temps en temps.

Mais au quotidien... j'ai l'impression de perdre mon temps et de m'épuiser sans raison.

Commenter cet article

bubulle 06/12/2010 18:30



point de réponse à tes interrogations... mais je sais que je vis la même chose.


il est impensable que je puisse craquer, dire stop... je suis trop forte parait-il... pff !!! c'est pathétique, mais difficile de changer cela.


En douceur, un truc à la fois... dire parfois stop, exposer clairement que tu en as assez... bref, en fait, je ne sais pas trop.



Shaya 06/12/2010 22:23



Depuis quelques temps il y a des gens qui me laissent cette espace de liberté pour dire que je ne suis pas que forte. C'est précieux. J'espère que ça durera.



MHPA 06/12/2010 12:59



Trop sensible ? Peut-être ? Simplement ?



Shaya 06/12/2010 14:14



Sensible? Oui. Comme tout le monde.


Trop? Je ne crois pas.



Eric 06/12/2010 10:07



Nous sommes tous pareils ... à part les fous qui n'ont aucun défaut


Acceptons nous et les autres ferons de même.


"Tant que les propos restent dans l'esprit de la plaisanterie "même grivoise" cela reste de la plaisanterie. Les blessures sont provoquées par des mots qui sont des armes... Il y a une intention
mais aussi une action."


Restons frais et vive les chamailleries.


 





 


 


... big bésitos



Shaya 06/12/2010 14:13



Vive les chamailleries oui :)


Il faut juste savoir s'arrêter à temps.