Conciliation

Publié le par Shaya

Je t'avais écrit ça il y a 15 jours, sans pouvoir le finir ni le publier ...

(Du coup je te le colle quand même et je continue après)

 

Je crois que je sais dire non.

Et peut-etre que je me trompe.

Que je ne sais pas dire non.

 

J'essaye trop de concilier tout et tout le monde.

Ca pourrait passer pour la fille qui veut le beurre, l'argent du beurre et le crémier.

A la vérité c'est que je veux donner aux autres le beurre, l'argent du beurre et la crémière (euh ça ... ça dépend à qui).

 

Plus que de ne pas savoir dire non, la peur de décevoir et de blesser les autres me pousse à m'effacer, à prendre sur moi, à sacrifier des choses qui me tiennent à coeur à moi pour ménager les autres.

Pour ne pas diminuer leur place.

Pour ne pas qu'ils souffrent.

 

Et régulièrement je me nois.

Surchargée par les demandes attentionnelles de mon entourage habitué à ce que je sois là.

Comme si je n'avais qu'eux dans ma vie. Comme si je ne devais avoir qu'eux.

 

C'est ma faute.

C'est.MA.Faute.

 

Je donne tellement l'habitude aux gens d'etre là, je réponds tellement présente qu'après ils ne se posent plus la question.

"Est-ce que Shaya n'aurait pas autre chose à faire que d'etre là pour moi alors que bon franchement j'en ai pas besoin?"

"Ah oui tiens Shaya a le droit d'avoir d'autres gens dans sa vie que moi, après tout moi j'en ai bien d'autres qu'elle"

 

Tiraillée entre tout et tout le monde, je crois que je n'en peux plus.

 

Aujourd'hui je le paye.

Plein pot.

Ca et mon enchainement de dingue travail - déplacement etc...

 

Mardi je me lève, comme d'hab. Un peu mal au crâne mais guère plus.

Et une heure plus tard une vilaine fatigue qui me tombe dessus.

Genre vraiment vilaine.

8 de tension et l'envie de tomber dans le coma sur le champ.

J'ai passé l'aprem à dormir.

Mais depuis je m'en décolle pas de cette putain de fatigue.

Je passe mon temps à avoir envie de dormir, je me traine comme une sangsue, je baille et j'ai une tête de cadavre.

 

Tellement d'ailleurs qu'une dame de 90 ans, percluse de douleurs, m'a demandé si elle pouvait m'aider tellement j'avais une mauvaise tête (WTF).

 

Accessoirement, travailler dans certain milieu ça peut etre un poil anxiogène et ta grosse fatigue soudaine tu te prends soudain à imaginer qu'elle vient d'une leucémie foudroyante.

 

Comme un malheur ne vient jamais seul, après 2j d'énorme fatigue c'est une crève qui vient logiquement s'installer.

 

Le pire dans tout ça étant que les gens ne pigent pas!

Pour eux je suis juste un peu fatiguée.

Alors que non je suis pas juste un peu fatiguée. Je n'en peux plus. J'ai plus de réserve, nul part.

Je ne pense qu'à dormir, je chiale à la moindre contrariété, même sans raison juste de fatigue parfois je chiale.

Et les gens en face me répondent que je suis vraiment une petite nature et que les jeunes c'est plus ce que c'était.

Quand on ne m'accuse pas carrément d'etre une grosse faignasse.

Alors que c'est preque un miracle que j'arrive à me lever le matin et franchement ça me donne encore envie de chialer.

Publié dans Monde de merde

Commenter cet article

des pas perdus 20/11/2011 18:53


Continuez mon enfant...

Shaya 20/11/2011 22:50



Je ne vais pas pouvoir continuer comme ça éternellement...



des pas perdus 19/11/2011 14:01


repos......................................

Shaya 19/11/2011 17:12



Je ne fais que ça en ce moment ...



des pas perdus 18/11/2011 19:17


c'est week-end...

Shaya 18/11/2011 20:35



Et?